Eloge du stéréoscope Brugière N°1

Publié le par TSF36

Remontons encore plus loin dans le temps.

Voici un remarquable appareil high tech, sorti à la fin des années 1940 et qui est toujours en parfait état de fonctionnement, malgré sa grande complexité mécanique. Il est en effet constitué d’un corps en carton rigide, d’un oculaire pour l’œil gauche, d’un oculaire pour l’œil droit, et d’une sorte de tiroir muni d’un plastique translucide, permettant d’effectuer la mise au point avec une grande précision. La présentation ne faisait peut-être pas très riche, mais on sortait de la guerre et au moins c’était fabriqué en France !

DSC05588.jpg

Les stéréofilms sont constitués de deux photos carrées au format 4 x 4 ce qui garantit une très bonne définition. Le descriptif de la vue est entre les 2 images afin de ne pas interférer sur l’une ou sur l’autre. Notez au passage la faute d’orthographe : le nom du patelin c’est Penmarc’h (tête de cheval en français !)

 

DSC05587.jpg

Ces positifs existaient en noir et blanc ou en couleur, mais c’était beaucoup plus cher, et les touristes ordinaires se contentaient généralement des vues ordinaires en noir et blanc.

Il s’agissait simplement de tirages sur films argentiques montés en sandwich dans une enveloppe de rhodoïd afin d’assurer une certaine rigidité et de les protéger. Mais ça avait tendance à se gondoler.

 Il est très facile d’extraire les films de ce rhodoïd pour les mettre à plat et les numériser dans les meilleures conditions. On les remet ensuite en place sans dommages.

Vive l'analogique !

 

 Avis aux braves gens qui ont le même à la maison et qui croient posséder une fortune : actuellement ces appareils ne valent pas un clou ! Raison de plus pour commencer à les collectionner, ainsi que les vues qui vont avec.

Il y a de nombreuses marques et de nombreux modèles ayant différentes particularités. Jetez un oeil ici :

http://alpesstereo.chez.com/lestrade/resume/ColorBrugLestrade.html

Voilà une idée de collection originale et pas chère ! Dans un siècle, quand nos photos numériques seront retournées au néant, un stéréoscope en carton vaudra peut-être une fortune.

Le petit problème, c’est que nous aussi, serons retournés au néant …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Luc Fournier 11/07/2014 17:41


Demat ! :-)


Tu n'as rien loupé : à ma connaissance, la dernière nous a quittés il y a quelques années ... celles qui restent sont des "folkloriques" qui mettent la coiffe de temps en temps pour aller à la
messe et engueuler les touristes qui les photographient ...
L'ancienne génération ne serait jamais sortie de la maison "en cheveux" (toujours la petite ou la grande coiffe, la première etant le support de la seconde), elles étaient de l'époque ou
pour voir une femme non-coiffée en bretagne, il fallait avoir éte trés trés intime avec elle ... et encore !


Pour diverger, à la meme epoque, seul Ouessant faisait exception, car là les femmes gardaient leurs cheveux trés longs. C'etait leur code. Et les temoignages ne manquent pas de visiteurs et
journalistes qui decrivent, apres une visite la bas, une ile paradisiaque peuplée de femmes faciles ... puisqu'elles sont en cheveux ! De là une certaine reputation (bien evidemment fausse !) qui
a pu etre repandues sur les femmes admirables et courageuses de la seule société matriarcale connue en Europe !
Jean Luc

TSF36 11/07/2014 18:50



Trugarez pour ces informations très intéressantes ! Apparament les traditions se perdent, mais faut dire que la coiffe bigoudène c'est pas très pratique surtout par grand vent 


OK aussi pour les femmes d'Ouessant. Ca me fait l'occasion de placer un petit lien vers la superbe gwerz "Plac'hig Eusa". 


https://www.youtube.com/watch?v=Zy0FO4efUbE&feature=kp


Kenavo !



Jean Luc Fournier 11/07/2014 07:48


Bref, un "Verascope Richard" new age, quoi ...
Je ne savais pas que ça avait été refait ensuite. Je vais regarder ça de prés.
J'ai un ensemble complet (appareil photo stereo, visionneuse et plaques de la grande guerre) original. Quelle qualité de stereoscopie !
Je ne sais pas si la replique tradive parvient au même resultat.
Bien vu pour l'orthographe de Penmarc'h, qui se prononce "pinmarrrr"
Amicalement

Jean-Luc

TSF36 11/07/2014 09:39



Demat !


Le Verascope Richard, c'était le top et certainement de qualité supérieure aux stereoscopes basiques plus tardifs.


Hélas, pour l'instant ma collection se limite à 2 appareils qui ne valent pas un clou (hors la valeur sentimentale)


Je suis bien passé à Pinmarrr mais j'ai raté les Bigoudènes sortant de la messe