Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eloge des sixties à Radiomania

Publié le par TSF36

Pour les non initiés, Radiomania (comme son nom l'indique) est un grand rassemblement de "radio-maniaques" qui se tient chaque année en Novembre à Clermont-Ferrand, capitale de l'Auvergne. Les expositions organisées dans le cadre de Radiomania, sont toujours remarquables et celle de cette année n'a pas dérogé à la règle. Il s'agissait d'une rétrospective des vieux appareils des sixties et des seventies (comme on dit en auvergnat)

 Cette mise en scène de vieux appareils colorés, remis dans leur contexte grâce à des affiches, des magazines, des disques vinyle et divers objets d'époque était parfaitement orchestrée pour faire naître la nostalgie parmi les vieux chnoques (dont je fais partie!) qui ont connu cette époque.

Voici donc quelques images de cette expo avec en prime de la musique typiquement auvergnate :

 

 

http://vimeo.com/80472006

 

Partager cet article

Repost 0

Autumn leaves in Berry

Publié le par TSF36

Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

Eloge du phonographe à cylindres

Publié le par TSF36

Il y a bien longtemps, au début du XX è siècle, en ces temps très anciens où personne ne se baladait en écoutant du rap sur son baladeur, il y avait quand même des technophiles branchés qui possédaient la dernière nouveauté à la mode : un phonographe ; un appareil qui était à l’époque le summum de la modernitude.

C’est toujours un grand bonheur de chiner sur une brocante un de ces vieux appareils en panne, incomplets et de réussir à trouver les pièces manquantes, de le remettre en état de fonctionnement.

On a beau en avoir dépanné des dizaines,  l’émotion est intacte quand, après y avoir mis délicatement un cylindre, il se met à chanter haut et clair (comme le disait la pub Pathé) après plus d’un siècle de silence !

S’il est vrai que les objets inanimés ont une âme, les phonographes ont certainement plus d’âme que d’autres. Et d’ailleurs ils ne sont pas vraiment inanimés quand ils fonctionnent. C’est peut-être pourquoi je préfère les phonos aux fers à repasser.

L’appareil testé ici est un modèle Pathé de moyenne gamme, équipé d’un mécanisme à double ressort permettant la lecture de plusieurs cylindres sans remontage. Il possède également un double mandrin afin de lire les deux formats de cylindres : inter et standard. Il est muni d’un pavillon en aluminium flottant, système Vérité breveté, censé reproduire les sons avec la plus haute fidélité (de l’époque) . Que demander de mieux ?

Ceci dit, même avec un phono fonctionnant parfaitement (c’est à dire le hardware) le problème  sera de trouver des cylindres audibles (le software). Il faut savoir, en effet, que la plupart des cylindres en cire ont subi les outrages du temps et que la moisissure a irrémédiablement détruit la surface enregistrée. Et que pouvait-on ouïr sur ces cylindres en cire dont la durée n’excédait pas les 2 minutes ? Eh bien, entre autres, des marches militaires par la Garde républicaine, des trompes de chasse, des chansonnettes comiques ou sentimentales, des monologues comiques et parfois grivois, et surtout des airs d’opéra exécutés par les meilleurs artistes.

Seuls quelques uns, ayant été stockés dans des conditions idéales, à l’abri du froid et de l’humidité, sont lisibles. C’est le cas de cet air de « François les bas bleus » miraculeusement rescapé, qui a servi à la vidéo de démonstration ci-dessous.

L’enregistrement a été effectué en direct au micro afin de montrer la « qualité sonore » dans les conditions de 1904. Le petit pavillon en aluminium ne restituait ni les graves ni les aigus, mais seulement les médiums, ce qui permettait la compréhension de la voix humaine, à condition que l’artiste articule correctement. A l’époque, les auditeurs étaient émerveillés, puisqu’ils n’avaient jamais rien entendu de plus fidèle.

Nous le sommes aussi, mais pour d’autres raisons : qu’un appareil aussi primitif, sans électricité, parvienne à reproduire des sons enregistrés il y a plus d’un siècle !

 

 

 

Mais, comme nous vivons au XXI è siècle et que nos oreilles sont devenues un peu plus difficiles, et que, d’autre part, nous avons des logiciels de numérisation, nous pouvons maintenant écouter ces vénérables enregistrements comme personne à l’époque n’eût rêvé de les écouter. On pourra même se balader en les écoutant sur un baladeur.

La restauration audio permet d’éliminer une bonne partie des bruits parasites, d’élargir le spectre vers les aigus et les graves et surtout de permettre une meilleure compréhension de la parole.

La chanson de François les bas bleus devient maintenant parfaitement intelligible, et elle méritait bien de passer à la postérité.

Cette « chanson politique », tirée d’un opéra comique oublié, datant de 1883, est vraiment étonnante, car il semble qu’elle aurait presque pu être écrite en 2013.

Il y a juste les bas bleus à la place des bonnets rouges !

 

 

 

 

Peuple français, la politique

Ne va pas bien en ce moment.

Dans l’atelier, dans la boutique,

On juge le gouvernement.

Les affaires financières

Donnent de piteux résultats

Et les débats parlementaires

Font voir chaque jour les tristes lumières

De nos petits hommes d'état

........

 

 

Etonnant, non ?

Partager cet article

Repost 0

Berry underground revisited

Publié le par TSF36

Bis repetita placent.

Villentrois est une minuscule bourgade située au Nord de l’Indre, aux confins de la Touraine, et à ce titre elle bénéficie de vastes carrières de tuffeau dans lesquelles on cultivait jadis les champignons … de Lutèce. Cette activité a subi un fort déclin mais les caves de la Poterie servent maintenant de cadre à une des manifestations les plus étonnantes du Berry : l’exposition florale est artisanale troglodytique qui se tient chaque année en novembre. Cette année le thème choisi était la « ronde des métiers », d’où la présence de lavandières, de repasseuses, de couturières, de la boulangère et même du garagiste.

Un pur émerveillement devant lequel ma plume reste sans voix !

Donc place aux images …

 

 

http://vimeo.com/79043259

Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>