Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

103 articles avec modernitude technologique

Un peu de réclame

Publié le par TSF36

Vivez avec votre temps et soyez à la pointe de la modernitude !

Le combiné radio-tourne-disques Philips remplace votre vieux phonographe et votre vieille TSF.

Deux appareils en un seul ! N'est-ce pas merveilleux ?

 

 

Philips, c'est plus sûr !

Philips, c'est plus sûr !

Partager cet article

Repost0

Video en UHD 4K : La faune de Déols

Publié le par TSF36

Pour les ceusses qui auraient manqué un épisode de la modernitude technologique, le format 4K, c'est une image video de 3840 x 2160 pixels. Waouh !  C'est la définition qui commence à devenir la norme des nouveaux écrans de télévision et qui va remplacer à terme le full HD (1920 x 1080 pixels) qui pourtant n'était déjà pas mal. Mais bon, on n'arrête pas le train du progrès ...

Et que peut-on voir actuellement en 4K sur votre téléviseur dernier cri ? Ben, pas grand chose !

Aucune chaîne hertzienne ne diffuse dans ce format. Il n'y a que les contenus en ligne, youtube, netflix, etc. à condition d'avoir un téléviseur connecté et une connexion très haut débit par fibre optique, ce qui n'est pas encore très répandu dans les campagnes du Berry. Mais il paraît que ça va arriver prochainement. Encore un peu de patience...

Voici néanmoins un échantillon de 1 minute 25  qui a pris une heure et demie à télécharger sur youtube. Eh oui, en ADSL, c'est totalement déraisonnable.

Peut-être que certains privilégiés pourront le visionner en 4K afin de compter tous les poils de la vache Highland ! Les autres  devront se contenter du full HD, futur format obsolète mais qui n'est pourtant pas si mal, surtout quand on pense aux premiers essais de télévision mécanique en 60 lignes des années 1930 !

Partager cet article

Repost0

Gravure ancienne à identifier

Publié le par TSF36

J'ai toujours vu cette gravure bizarre dans la maison.

Bizarre, parce que la scène est bizarrement cadrée, comme si la partie droite avait été coupée volontairement ou accidentellement. Aucune signature n'est d'ailleurs visible.

La scène se passe dans un village rural enneigé, au tout début des années 1900. On y voit un attroupement de villageois, armés de fusils et de fourches, interloqués par ce qu'ils voient, avec en tête Monsieur le Maire ceint de son écharpe tricolore et, en première ligne, le garde champêtre qui s'avance, sabre au clair, vers ce qui semble inspirer à la population un grand étonnement mêlé de terreur.

Quelle est donc la créature monstrueuse vers laquelle convergent tous les regards ? Il y a en fait deux monstres : un véhicule automobile dont on ne voit qu'une infime partie mais qui est vraisemblablement une De Dion Bouton Type J de 1902. L'autre monstre, vêtu d'un vaste manteau de fourrure, coiffé d'un étrange bonnet et affublé de grosses lunettes, apparemment indifférent à la foule qui l'observe, n'est autre que le conducteur de l'automobile, occupé à réparer sa roue arrière avec une rustine.

L'intention du dessinateur est claire : montrer avec humour le décalage entre la France rurale et la modernité technologique de l'époque.

Mais pourquoi ne pas avoir montré le véhicule en entier ? Le mystère demeure ...

Gravure non identifiée années 1900

Gravure non identifiée années 1900

La De Dion Bouton type J 1902 (source Google)

La De Dion Bouton type J 1902 (source Google)

Post Scriptum : Ce grand mystère qui me hantait depuis toujours s'est finalement éclairci peu après avoir posté cet article. En effet, grâce à Pinterest (site génial)  et au miracle de la reconnaissance d'images, j'ai été aiguillé immédiatement vers une image identique, la même scène, mais utilisée sur une affichette publicitaire tourangelle, signée Eugène Ogé et portant le titre "La chasse à l'ours".

Ce titre justifie en effet que les villageois se soient lourdement armés pour exterminer l'automobiliste vêtu d'une peau d'ours ou autre animal ! 

Et cela confirme que ma gravure n'a pas été coupée accidentellement sur la droite. C'était l'intention du dessinateur de laisser seulement deviner le véhicule afin d'accentuer la présence de l'automobiliste.

Voici l'affichette en question, a priori la seule occurence sur le web (avec la mienne) de cette oeuvre picturale qui doit être finalement assez rare.

Chasse à l'ours (source Pinterest)

Chasse à l'ours (source Pinterest)

Partager cet article

Repost0

Au secours, les mange-disques reviennent !

Publié le par TSF36

Les faux nographes étant, semble-t-il, passés de mode, c’est maintenant une nouvelle abomination qui débarque : les tourne-disques vintage. Ils ont envahi les rayons des grandes surfaces spécialisées ou non. En tête de gondole, ça risque même d’être le produit phare, le produit star pour les cadeaux de Noël.

Pour une somme variant entre 50 et 100 €, on peut donc s’offrir un vrai électrophone pour écouter des vrais disques vinyles comme au bon vieux temps des Trente Glorieuses, mais avec, en plus, tous les perfectionnements de la technique moderne : bluetooth, prise usb, port pour cartes SD et autres connectiques indispensables en 2017.

Sous forme de valisette gainée façon rétro, c’est vrai qu’ils ont de l’allure et qu’ils peuvent séduire ceux qui n’ont jamais connu les électrophones et les galettes noires et qui découvrent soudain le charme fou du vintage !

Par contre quand on ouvre le couvercle, la basse qualité de l’objet saute aux yeux. Platine en plastique bas de gamme, plateau léger (du même métal), bras avec pivot en plastok, pesant au moins 7 grammes sur les malheureux disques, cellule céramique et saphir bon marché à faible durée de vie. Bref, avec une telle charrue, c’est la mort certaine des pauvres disques. On peut à la rigueur s’en servir pour achever des vieux Mireille Mathieu !

Quant à la qualité sonore des minuscules haut-parleurs intégrés, on peut l’imaginer facilement. Et l’effet stéréo doit être remarquable (en se mettant à 10 cm de l’appareil)

Ah ! enfin, cerise sur le gâteau, ces merveilleux appareils ont la vitesse 78 tours, mais évidemment pas le saphir indispensable pour lire ce type de disque. Donc pour lire les vieux Tino Rossi de l'arrière grand-mère, c’est râpé !

Pour conclure, tous ces appareils vendus sous différentes marques : Muse, Numark, Crosley, Halterrego, Dual ou … Justin Bridou sont tous de la pure cochonnerie ! A ne surtout pas acheter, a fortiori pour faire un cadeau à des jeunes. Ce serait les dégouter à jamais du vinyle.

Ces engins ne s’adressent évidemment pas aux amateurs éclairés qui savent tous quelles sont les conditions minimales requises pour écouter leurs précieuses galettes dans de bonnes conditions sans les mettre en péril.

Mais en attendant que la pédagogie porte ses fruits, aucun doute que le Père Noël va déposer au pied des sapins des milliers de "mange-disque vintage" qu'on va retrouver prochainement sur tous les vide-greniers, ou à la déchetterie ! 

En attendant, ça fait marcher le petit commerce.

Vraiment, le Père Noël est une ordure …

Drouillophones ou Daubophones ou Cochonophones ou Poubellophones ...
Drouillophones ou Daubophones ou Cochonophones ou Poubellophones ...
Drouillophones ou Daubophones ou Cochonophones ou Poubellophones ...
Drouillophones ou Daubophones ou Cochonophones ou Poubellophones ...

Drouillophones ou Daubophones ou Cochonophones ou Poubellophones ...

Par contre, comme tourne-peluche, çà marche bien !

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>