Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A bas la dictature ...

Publié le par TSF36

... de la météo !

 

Pas gai ce temps d'Avril pourri. Et aucun des deux candidats, engagés dans un duel de boules puantes (voir Touiteur), ne promet d’y remédier.

Afin de vous remonter  le moral, voici une petite vidéo rigolotte accompagnée d’une musique guillerette de Franz Liszt, compositeur berrichon bien connu dans la région de Nohant.

Encore une œuvre avant-gardiste, puisqu’il s’agit d’un unique plan-séquence en time-lapse, mais répété trois fois pour que ça fasse plus long ...


Isidore Ledoux, cinéaste minimaliste

 



Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost 0

Touiteur pour les nuls

Publié le par TSF36

Le blog TSF 36 se modernise et Twitter se berrichonnise afin d'être accessible au berrichon moyen. C'est pourquoi le blog TSF 36 est désormais présent sur Touiteur.


Touiteur, c’est certainement la plus grande invention berrichonne depuis celle de l’écureuil casse-noix.

En effet, grâce à ce nouveau système, n’importe qui peut écrire n’importe quoi sur n’importe quel sujet, futile ou sérieux.  Contrairement à Face de Bouc, Touiteur est un réseau social asymétrique, c’est à dire qu’il n’est pas nécessaire d’y avoir un compte pour lire les touits qui y circulent. Il faut seulement un compte si on veut soi-même touiter, ce qui est gratuit et prend 5 minutes même pour les nuls.

Pour prendre une comparaison éclairante, il n’est pas nécessaire d’être une mésange  pour écouter le chant des mésanges ; mais seule une mésange peut zinzinuler. C’est en cela que Touiteur est un réseau zozio !

Bien que Touiteur soit parfois défini comme un système de micro-blogage, il diffère notablement des blogs par le fait qu’il n’appelle pas de commentaires de la part lecteur (à moins que ledit lecteur n’ait lui-même un compte)

Autre différence notable : un touit ne peut comporter que 140 caractères. Une contrainte … contraignante au début, mais très judicieuse. D’abord, ça exclut les bavards et ça oblige à la concision. Il faut bien choisir ses mots pour ne pas faire trop court ni déborder, sinon le message sera tronqué.  Le fin du fin consiste à utiliser très exactement les 140 caractères ; c’est l’élégance suprême. On peut même touiter en vers, bien que cet usage soit actuellement peu répandu.

Le néophyte sera peut-être dérouté par certaines abbréviations et caractères bizarres qu’on voit dans les touits. Cela est dû à la nécessité d’économiser les caratères. On trouvera souvent RT (retouit) qui signifie qu’on retransmet le touit de quelqu’un d’autre. Le signe @ devant un nom, par ex @tartempion signifie que l’on s’adresse au titulaire du compte tartempion.

Le # devant un mot ou une expression (sans espaces) est un « hache-tague », c’est à dire un mot cliquable qui renvoie à tous les autres touits qui contiennent le même. Bien pratique. Exemple : #radiolondres ! Pour savoir quels sont, à un moment donné, les hache-tagues les plus utilisés sur le réseau, il suffit de jeter un œil sur « Tendances ». C’est à coup sûr le meilleur moyen pour savoir ce qui se passe en ce moment. L’instantanéité est d’ailleurs la caractéristique la plus intéressante de Touiteur. Si quelque chose d’important se passe, vous en serez informés les premiers, bien avant les media officiels. Et parfois les messages défilent plus vite qu’on peut les lire.

Essayez donc #radiolondres le 6 mai prochain, si vous n’avez pas la patience d’attendre 20 heures, mais il faudra décrypter les messages codés, ce qui n’est pas à la portée du premier venu …

Pour conclure, la philosophie de Touiteur se résume à quelque chose de très simple : Informer et être informé.

 

Le module Touiteur dans la colonne de droite permet seulement de lire les 9 derniers cui-cui du zozio de service, mais il est plus judicieux d’aller directement sur le site officiel de Touiteur, où vous trouverez sans nul doute des choses plus intéressantes à lire ! 

 

http://twitter.com/tsf36

Partager cet article

Repost 0

Eloge du silence

Publié le par TSF36

Pendant que les deux grands ténors vocalisent et s’égosillent dans le deuxième acte d’un Opéra Bouffe au livret indigent dont chacun connaît la fin, le blog TSF 36 a le plaisir de vous offrir une minute et douze secondes de silence…

... le silence mélodieux des zones péri-urbaines berrichonnes par un matin de printemps humide et frais, où un autre ténor invisible s’égosille. 

Attention ! la démarche est assez avant-gardiste puisque le film que vous allez voir est basé sur un unique plan-séquence sans le moindre mouvement de caméra ni le moindre effet special. Une recherche du dépouillement absolu qui atteint ici son apogée. Les moyens techniques mis en œuvre sont à la hauteur de cet ambitieux projet, puisqu’il s’agit d’un simple téléphone portable (néanmoins fixé sur un trépied), la prise de son ayant été assurée par le minuscule micro d’un kit mains-libres.

 

                                     Isidore Ledoux, cinéaste minimaliste

 


Publié dans Zoziologie

Partager cet article

Repost 0

Le printemps à Bourges

Publié le par TSF36

Rien de  bien folichon dans l'actualité en ce moment. Rien qui soit propice à stimuler l'inspiration. Heureusement, pour ce type de moment creux, il y a des jolies images dans l'ordinateur et il serait dommage qu'elles se perdissent et que les lecteurs ne profitassent point. 

Voici donc (à la demande générale) quelques images des marais de Bourges au printemps. On y voit des arbres fruitiers en fleurs, des jardinets avec des jonquilles et des tulipes, des canaux bordés de fleurs de pissenlit, des fausses gondoles, un authentique chalet suisse, des pétales et des chatons flottant sur l'eau de la Voiselle. On y entend aussi le silence de l'eau qui s'écoule, du vent bruissant dans les saules et des mésanges charbonnières qui stridulent. On y entend aussi, très faiblement en arrière-plan,  les rumeurs de la ville à la fois si proche et si lointaine.

Des petites choses sans importance dont la contemplation fait le bonheur de ceux qui ont des oreilles pour voir et des yeux pour entendre, ou inversement  ...

photos-2012-1432.jpg

photos-2012-1433.jpg

photos-2012-1437.jpg

photos-2012-1440.jpg

photos-2012-1447.jpg


Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>