Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

20 articles avec astronomie

Astronomie gastronomique

Publié le par TSF36

La mythologie grecque est remplie d’histoires relatives aux constellations. Selon la légende, après la mort d’Orphée, rock star adulée en son temps, sa lyre (l’ancêtre de la guitare électrique) fut transportée dans les cieux où elle devint une constellation. On peut toujours la voir de nos jours au zenith, reconnaissable à son étoile très brillante nommée Vega.

La lyre d'Orphée

La lyre d'Orphée

Aujourd’hui, notre bien aimé Président, rendant hommage à Joël Robuchon tout en revisitant le mythe d’Orphée a touitté ceci :

« Joël Robuchon s'est éteint aujourd'hui, mais ses 32 étoiles au Michelin brillent de tous leurs feux dans la constellation de la gastronomie mondiale »

Trop fort, Manu !

Enfin du nouveau dans la voûte céleste où, il faut bien le dire, pas grand chose de nouveau s’était passé depuis l’antiquité grecque. 32 étoiles en forme de Bibendums, çà va faire une belle constellation, pour sûr, surtout si elles brillent de tous leurs feux. Mais peut-être que le ciel risque de ne pas être assez grand. Il va falloir virer la Grande Ourse que d’ailleurs on a trop vue.

Vive l’astronomie et vive la gastronomie !

A ce grand homme :  admiration et respect

A ce grand homme : admiration et respect

Publié dans Gastronomie, Astronomie

Partager cet article

Repost0

Terrasse avec vue sur l'Univers

Publié le par TSF36

Il est bien agréable, par ces temps de canicule, de prendre le frais le soir sur une terrasse. Une terrasse de bistrot, une bière bien fraîche, ça peut être sympa mais ça n'élève pas tellement l'esprit.

Pour l'élévation spirituelle, il faut s’éloigner un peu des lumières de la ville et s’installer au milieu des champs de blé de la Champagne berrichonne, là où l’horizon est dégagé sur 360 degrés afin d’embrasser du regard et sans le moindre obstacle, toute la voûte céleste. On est comme sur une terrasse avec vue imprenable sur l'univers

Après les derniers rougeoiements du couchant, on peut en ce moment admirer à l’œil nu quatre planètes positionnées sur l’arc de cercle de l’écliptique, un arc qui représente le plan sur lequel orbitent les planètes, y compris la nôtre. A cette saison, cet arc ne monte pas très haut au dessus de l’horizon, à cause de l’inclinaison estivale de notre petite planète.

On peut donc admirer d’Est en Ouest la planète Mars extrêmement brillante comme un feu orange. Impossible de la rater : elle est actuellement au plus près de la terre. Plus à droite Saturne, nettement plus faible. Encore plus à droite Jupiter très brillant et finalement, près de l’horizon Ouest, Venus aussi brillante que Mars mais d’une blancheur immaculée.

Et par chance, la lune n’est pas encore levée, garantissant une nuit bien noire.

C’est un peu plus tard, vers minuit, qu’on quitte le système solaire et qu’on prend vraiment de la hauteur.

Il faut d'abord repérer le « Triangle d’Eté » un triangle virtuel constitué de trois étoiles très brillantes que sont Vega de la Lyre (juste au zénith), Altaïr du Cygne et Deneb de l’Aigle. C’est dans ce triangle qu’on peut voir le fleuve laiteux de la voie lactée, notre galaxie vue par la tranche. Des milliards d’étoiles semblables à notre soleil, dont certaines sont entourées de planètes où il y a peut-être de la vie.  Ca donne le vertige, n’est-ce pas ?

Pour se remettre de ces questions insoutenables, on peut se raccrocher aux constellations familières de la Grande Ourse, de la Petite Ourse, ressemblant davantage à des casseroles qu’à des ours. Il y a aussi le W de Cassiopée un peu plus à droite. Vers le Sud, on voit bien le Scorpion et son étoile rougeâtre Antarès. Une constellation un peu plus difficile à repérer est la couronne boréale (Corona borealis) en forme de … couronne !

Voilà le spectacle grandiose et gratuit qu’on voit, à quelques lieues de la grande ville, dans les plaines du Berry par une belle nuit d’Août ! Au moins pendant ce temps là, on n’est pas devant un écran et notre esprit ne s’en porte pas plus mal, bien au contraire.

Ci dessous les quatre planètes actuellement visibles au crépuscule vers 22 h 20 près de Brion (36)

Oui, je sais un iphone, c'est pas l'idéal pour l'astronomie !
Oui, je sais un iphone, c'est pas l'idéal pour l'astronomie !

Oui, je sais un iphone, c'est pas l'idéal pour l'astronomie !

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost0

Eloge de l'Abbé Théophile Moreux (bis)

Publié le par TSF36

Le "Petit Berrichon" , c'est une feuille de chou gratuite qu'on trouve dans toutes les boulangeries (et logiquement aussi chez les marchands de légumes) Et on y trouve parfois quelques articles d'intérêt local qu'on ne trouve pas ailleurs. Ainsi, cette semaine, le "Petit Berrichon" rend hommage à un grand berrichon méconnu : l'Abbé Théophile Moreux, scientifique, astronome et admirable vulgarisateur.

Voici, in extenso, l'article en question :

moreux-copie-2.jpg


 

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost0

Les larmes de Saint Laurent

Publié le par TSF36

 Dans la nuit du  12 au 13 Août, aura lieu la pluie d’étoiles filantes des Perséides. Un spectacle gratuit à ne pas manquer pour les quelques « anormaux » qui ne seront pas devant leur petit écran en train regarder la cérémonie de clôture des J.O. sur TF 1.

Il suffira de regarder assez longtemps vers le nord-est. A droite de la Grande Ourse (que tout le monde connaît) il y a une constellation facilement repérable en forme de W qui est Cassiopée. En descendant un peu plus bas vers l’horizon, on tombe sur Persée qui est moins brillante, car généralement noyée dans la pollution lumineuse. C’est d’ici que semblent partir les étoiles filantes des Perséides dont le maximum est cette nuit du 12 au 13 août. Ce ne sont d'ailleurs pas des étoiles, mais des minuscules météorites qui se consument en traversant notre atmosphère. C’est peu probable d’en prendre une sur la tête, mais méfiez vous tout de même !

Déjà hier, il y en a eu 2 en l’espace d’une demi-heure.

Ne pas oublier de faire un vœu. Ca marche à tous les coups.

Personnellement, j’ai fait le vœu pour que soit votée une loi sur l’abolition de la bêtise …

Et si vous ne voyez pas d'étoiles filantes, profitez en pour admirer la Voie Lactée, cette bande laiteuse qui s'étend du nord au sud de la voûte céleste, qui n'est autre que notre galaxie, vue par la tranche. A condition bien sûr de ne pas être dans une région trop urbanisée où la pollution lumineuse empêche toute observation. Autrement dit, le fin fond du Berry profond sera nettement plus favorisé que la région parisienne !


Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 > >>