Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

18 articles avec astronomie

Eloge de l'Abbé Théophile Moreux (bis)

Publié le par TSF36

Le "Petit Berrichon" , c'est une feuille de chou gratuite qu'on trouve dans toutes les boulangeries (et logiquement aussi chez les marchands de légumes) Et on y trouve parfois quelques articles d'intérêt local qu'on ne trouve pas ailleurs. Ainsi, cette semaine, le "Petit Berrichon" rend hommage à un grand berrichon méconnu : l'Abbé Théophile Moreux, scientifique, astronome et admirable vulgarisateur.

Voici, in extenso, l'article en question :

moreux-copie-2.jpg


 

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost 0

Les larmes de Saint Laurent

Publié le par TSF36

 Dans la nuit du  12 au 13 Août, aura lieu la pluie d’étoiles filantes des Perséides. Un spectacle gratuit à ne pas manquer pour les quelques « anormaux » qui ne seront pas devant leur petit écran en train regarder la cérémonie de clôture des J.O. sur TF 1.

Il suffira de regarder assez longtemps vers le nord-est. A droite de la Grande Ourse (que tout le monde connaît) il y a une constellation facilement repérable en forme de W qui est Cassiopée. En descendant un peu plus bas vers l’horizon, on tombe sur Persée qui est moins brillante, car généralement noyée dans la pollution lumineuse. C’est d’ici que semblent partir les étoiles filantes des Perséides dont le maximum est cette nuit du 12 au 13 août. Ce ne sont d'ailleurs pas des étoiles, mais des minuscules météorites qui se consument en traversant notre atmosphère. C’est peu probable d’en prendre une sur la tête, mais méfiez vous tout de même !

Déjà hier, il y en a eu 2 en l’espace d’une demi-heure.

Ne pas oublier de faire un vœu. Ca marche à tous les coups.

Personnellement, j’ai fait le vœu pour que soit votée une loi sur l’abolition de la bêtise …

Et si vous ne voyez pas d'étoiles filantes, profitez en pour admirer la Voie Lactée, cette bande laiteuse qui s'étend du nord au sud de la voûte céleste, qui n'est autre que notre galaxie, vue par la tranche. A condition bien sûr de ne pas être dans une région trop urbanisée où la pollution lumineuse empêche toute observation. Autrement dit, le fin fond du Berry profond sera nettement plus favorisé que la région parisienne !


Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost 0

Paysage de banlieue

Publié le par TSF36

A l’intention des quelques hurluberlus qui auraient ce soir l’idée incongrue de lever les yeux vers le sud-ouest au lieu d’être sagement assis devant leur télé comme tous les gens raisonnables, nous signalons qu’on peut actuellement observer un joli spectacle céleste (et gratuit).

Il est en effet assez rare de voir simultanément dans le même coin du ciel (si tant est que le ciel eût des coins) la Lune, Jupiter et Vénus. On appelle ça une conjonction.

En haut à gauche, la Lune en phase ascendante, premier quartier en forme de gros croissant, appétissant comme ceux de la boulangerie Ducoin.

Plus bas, Jupiter assez brillant et, encore plus bas vers l'horizon, Vénus dont l’éclat est incomparable, comme un phare dans la nuit tombante.

Ces trois astres proches font partie de notre système solaire. A l’échelle de l’Univers qui est peut-être infini, c’est notre proche banlieue. La porte à côté pour ainsi dire ...

trio.jpg

 

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost 0

Eloge de Jupiter

Publié le par TSF36

Il est fort peu de gens qui ont encore l’idée de regarder le ciel nocturne. D’ailleurs, à quoi bon ? Il y a tellement de choses plus intéressantes à la télé pour satisfaire les gens normaux.

Néanmoins, les quelques illuminés qui auraient levé le nez en l’air ce soir auront pu remarquer que c’était la pleine lune qui se levait splendide à l’est et que juste à côté en bas à droite (notions d’ailleurs absurdes dans l’espace) il y avait une étoile assez brillante pour ne pas être noyée dans sa clarté.

 

jupiter.jpg

Ladite étoile n’est d’ailleurs pas une étoile ; c’est la planète Jupiter, la plus grosse planète du système solaire. Cela démontre à quel point nos sens peuvent nous tromper. Jupiter paraît minuscule par rapport à la lune et pourtant son diamètre est quarante et une fois celui de la lune. Cette illusion d’optique est due à son éloignement considérable et à la proximité de la lune. 

Photographier Jupiter avec un simple appareil photo n’est certainement pas très gratifiant.

Pour voir ce qu’a vu Galilée la première fois qu’il l'observa dans sa lunette rudimentaire, il suffira d’une bonne paire de jumelles – impérativement montées sur un trépied stable.

On verra alors une petite bille lumineuse et, si on est patient, on pourra observer la ronde de 4 petits points brillants : Io, Europe, Ganymède et Calypso, les principales lunes de Jupiter.

Et pour contempler Jupiter dans toute sa splendeur, il suffira d’aller sur le remarquable site de « Ciel est Espace ».


Simple, n’est-il pas ?

 

Et tant que nous y sommes, un peu de musique de circonstance : Jupiter, the bringer of jollity de Gustav Holst, tiré de sa monumentale suite "The planets" ...

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>