Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un tout petit pas vers plus d'humanité ...

Publié le par TSF36

Les bonnes nouvelles sont suffisamment rares dans l'actualité pour qu'on les signale. A la surprise générale, la Catalogne vient d'interdire les corridas ! Cette région d'Espagne avait pourtant une grande culture tauromachique depuis des siècles...
Mais, culturelles ou non, les pratiques barbares n'en ont pas davantage de légitimité. Il ne faut plus accepter l'inacceptable au nom des traditions d'un autre age.  Il  y a certes des traditions respectables à conserver et d'autres, abominables, dont on doit  faire table rase.

Comme le dit Hubert Reeves, en dépit des horreurs passées et présentes dont l'humanité est responsable, on observe malgré tout :
" une évolution de la sensibilité humaine qui rend certaines actions inacceptables et, par là, influence les comportements. Il faut parler de l'émergence à l'échelle de l'humanité d'un sentiment de compassion, toujours croissant et de plus en plus exprimé. C'est déjà beaucoup et celà vaut la peine qu'on le mentionne" (1)

L'abolition de la corrida en Catalogne est un petit pas dans ce sens, qui sera  logiquement suivi par d'autres petits pas. Eh oui, le progrès moral n'est pas aussi rapide que les progrès technologiques. Mais on peut prédire à terme la fin totale , dans tous les pays, de ces spectacles cruels soit par législation, soit par la désaffection des spectateurs.
La chasse à courre, autre pratique révoltante bien de chez nous, disparaîtra elle aussi à son tour car cela va dans le sens du progrès moral de l'humanité. Un progrès très lent qui n'est pas de nature à réconforter les pauvres chevreuils qui seront encore traqués et livrés en pâture à des meutes de chiens à la prochaine saison de chasse ...

 

(1) Hubert Reeves : Chroniques du Ciel et de la Terre - Ed. Seuil p. 151

Publié dans Philosophie

Partager cet article

Repost 0

Que lire cet été sur les plages du Berry ?

Publié le par TSF36


Cet été, le livre incontournable du plagiste berrichon évolué est incontestablement "Le visage de Dieu" de Igor et Grichka Bogdanov.
On peut certes émettre des réserves sur les frères Bogdanov, sur le côté commercial de leurs œuvres, sur ce titre racoleur susceptible d'être mal interprété, voire récupéré ...
Mais c'est une très bonne chose que ce livre se trouve parmi les meilleures ventes en tête de gondole des grandes et petites surfaces, en compagnie de romans à succès sitôt lus sitôt oubliés....
Les têtes de gondoles remontent dans mon estime !
C'est un livre de taille raisonnable qui se lit comme un roman. Le lecteur muni d'un cerveau en état de marche et de quelques notions de sciences en viendra facilement à bout et il se couchera nettement moins bête qu'avant de l'avoir lu.
Le mérite de ce livre (que j'ai lu avec plaisir et sans Dafalgan) n'est pas tant dans les réponses qu'il apporte (réponses déjà vues chez d'autres auteurs) que dans les questions qu'il suscite. L'Univers est-il le fait du hasard ou bien était-il finement programmé depuis ses origines, si origines il y a ? Les frères Bogdanov ont leur réponse, qu'on sera libre ou non de partager.

Bonne lecture pour ceux qui ne l'ont pas encore lu.

P.S. Une citation d'Albert Einstein reprise par les frères Bogdanov dans ce livre : "Quiconque est sérieusement engagé dans la recherche scientifique devient convaincu qu'une intelligence est manifestement présente dans les lois de la nature, un esprit infiniment supérieur à celui de l'homme"

 

visage.jpg

Publié dans Philosophie

Partager cet article

Repost 0

Oiseau rare

Publié le par TSF36

La guifette moustac ça court pas les rues.  On n'en voit qu'en Brenne, et encore pas partout. En effet, ces charmantes bestioles ont la manie de construire leurs nids sur la végétation flottante des étangs. Manie ridicule, certes... Il serait bien plus rationnel de nidifier sur la terre ferme, ou dans les arbres comme tous les oiseaux bien sensés. Mais une guifette, ça n'en fait qu'à sa tête (qui n'est pas bien grosse) Alors on leur tolère ce manque de discernement, mieux on les protège étant donné qu'elles sont devenues les stars emblématiques de la Brenne. On leur réserve des biotopes à leur goût avec des nénuphars flottants entourés de grillages afin qu'ils résistent aux dents pointues des ragondins,  des crocodiles et autres caïmans. On peut en observer  d'assez près une  colonie dans la réserve de Chérine depuis le nouvel observatoire situé sur la petite route de Saint-Michel en Brenne.

La guifette ci-dessous portraicturée, qui occuppe certainement le poste à responsabilité de sentinelle, est restée perchée sur une souche, un peu à l'écart , prête à donner l'alarme au moindre signe de danger. Sympa cette bestiole !

 

guiffette.jpg(made with an iphone !)

Publié dans Zoziologie

Partager cet article

Repost 0

Le pays du ciel

Publié le par TSF36

La Brenne avec un ciel bleu d'azur, ce n'est pas la Brenne : il lui faut un beau ciel nuageux pour qu'elle exprime sa brennitude.

Ce plat pays d'étangs, de brandes et de prairies n'est qu'un écrin à ses ciels changeants. Le vrai paysage est là-haut, dans le ciel, où dérivent les nuages, masses de gouttelettes d'eau en suspension aux formes mouvantes et aléatoires, merveilleux fruits des lois de la physique et du hasard qui n'a jamais connu de loi.

Heureux les simples d'esprit et  les esprits simples qui savent encore admirer les nuages ...

 

nuages2.jpgEtang de Beauregard (justement nommé) près de Saint-Michel en Brenne


Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>