Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eloge des magnolias

Publié le par TSF36

Ah! les magnolias au printemps ...

Une beauté renversante !
Une beauté renversante !

Une beauté renversante !

Partager cet article

Repost 0

Eloge du Printemps et de Chatellerault

Publié le par TSF36

La modeste sous-préfecture de la Vienne fait certes pâle figure à côté de la grande et belle  ville de Poitiers si proche. Les touristes ne se bousculent pas à Chatellerault et pourtant ce n'est pas une ville aussi moche que certains le prétendent. Il y a la Vienne qui y coule, avec une rive gauche, le quartier populaire et une rive droite, le quartier des riches, avec le pont Henri IV et ses deux tours qui permet de passer d'une rive à l'autre (et inversement) 

Il y a de vénérables bâtisses en tuffeau, dont la maison de Descartes, l'Hôtel Sully et l'Eglise Saint Jacques qui méritent le coup d'oeil.
L'avenue de Blossac, qui est l'artère principale de la ville, offre une perspective harmonieuse, avec de nombreux massifs fleuris.

On ne passerait certes pas un mois de vacances à Chatellerault, mais par une belle journée de printemps, la modeste sous-préfecture mérite bien qu'on s'y arrête pour jeter un oeil ou même les deux.

 

Eloge du Printemps et de Chatellerault
Eloge du Printemps et de Chatellerault
Eloge du Printemps et de Chatellerault
Eloge du Printemps et de Chatellerault

Partager cet article

Repost 0

Eloge du printemps ... et des marais de Bourges

Publié le par TSF36

Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...
Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...
Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...
Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...
Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...
Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...

Tous les ans il revient et on ne s'en lasse jamais ...

Partager cet article

Repost 0

Eloge du printemps ... et des vieux disques

Publié le par TSF36

Ah! The Comedian Harmonists, on ne s'en lasse pas...

Ce groupe allemand (comme son nom l'indique) connut à la fin des années 1920 et au début des années 1930 une gloire comparable à celle des Beatles. Hélas, les lourds nuages de l'époque eurent raison de leur brillante mais trop courte carrière. Pour tout savoir sur les Comedian Harmonists, demandez à Google qui vous dira tout.

Voici un de leurs tubes les plus connus : Veronika, der Lenz est da

Publié dans Musique, Poésie

Partager cet article

Repost 0