Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De la Corée du nord au Bas Berry

Publié le par TSF36

Un court extrait de l'emission en français de la Voix de la Corée, depuis Pyongyang, sur la fréquence de 11635 kHz tous les soirs à 20 h 30 heure française.

Voilà une radio bien sympa qui diffuse de la vraie info !

Ca donne vraiment envie de passer ses vacances dans ce beau pays !

Partager cet article

Repost 0

Guernouilles berrichonnes

Publié le par TSF36

Concert gratuit près de Lys Saint Georges

Partager cet article

Repost 0

Christophe : Les vestiges du chaos : Attention ! chef d'oeuvre

Publié le par TSF36

J’ai redécouvert Christophe il y a peu. Je devrais plutôt dire « découvert » car j’en étais resté à l'image du chanteur pour minettes des années 60, auteur de quelques tubes sympas dont l’inoxydable « Aline ». Le Christophe de maintenant n’a plus grand chose en commun avec celui de jadis. Il a totalement changé de look, et surtout de style. De plus, il est nettement plus vieux, 70 ans tout de même ! Et comme les grands crus, il s’est bonifié au cours des ans. Il fait même preuve d’une modernité que de nombreux petits jeunes pourraient lui envier.

Déjà, il faut reconnaître que « Les vestiges du chaos », çà a de la gueule pour un titre d’album.

C’est le genre d’album qui semble d'un abord difficile, mais on sent tout de suite qu’on a affaire à un chef d’œuvre qui nécessitera plusieurs écoutes avant d’être appréhendé dans toute sa richesse. C'est plutôt bon signe, car il y a tant d'albums dont on fait le tour à la première écoute .. . qui sera aussi la dernière.

Attention ! ce n’est pas de la chanson, au sens traditionnel, c’est de la musique avant toute chose. Et de la très belle musique. C’est un peu comme un film sonore avec des arrangements sophistiqués, des nappes de synthé, des collages de voix, de bruits divers et de sons inouïs. Du grand art, en somme. Les textes ne viennent qu’à la dernière étape des compositions et Christophe a recours à d’excellents paroliers pour les écrire sur sa musique. La méthode est assez unique. Cela explique qu’on ait parfois du mal à saisir les textes, noyés dans la musique. La voix haut perchée si particulière de Christophe, juste un peu vieillie, souvent a la limite de la rupture, parfois murmurée est d’une étrange beauté.

On ne comprend pas totalement ce qu’on n’entend, on ne sait exactement de quoi ça parle mais on ressent des choses, des ambiances. Cela fait partie du charme mystérieux de ces "chansons". Avec Christophe, on est dans l’étrange, dans le bizarre, mais dans le « beau bizarre ». On pense un peu au Baschung de "L'imprudence", autre chef d'oeuvre.

Après plusieurs écoutes sur Deezer qui n'ont pas réussi à épuiser la fascination, on se dit qu’il serait peut-être judicieux d’acheter le CD afin de pouvoir l’écouter dans des conditions parfaites. et peut-être avoir les textes sous les yeux. Acheter un CD en 2016 ! Ben oui, c'est encore possible ...

D’ailleurs, chose bien réconfortante, les Vestiges du Chaos arrive en 2ème position des ventes, loin derrière Renaud, certes, en nombre d'exemplaires vendus, mais cela démontre que la qualité n’a pas dit son dernier mot et que même avec un marketing moins retentissant, même sans exhiber ses tatouages, ce vieux mec de 70 ans est toujours vivant et toujours génial !

Christophe : Les vestiges du chaos : Attention ! chef d'oeuvre

Partager cet article

Repost 0

L'album de Renaud : un chef d'oeuvre de marketing !

Publié le par TSF36

Alors là je dis bravo ! Opération  marketing parfaitement réussie pour ce dernier album de Renaud. 280 000 ventes en une semaine, à une époque où les Cds ne se vendent plus. On l’attendait depuis longtemps, cet album que Renaud lui-même décrivait comme le meilleur depuis « Mistral gagnant »

C’est sûr que l’histoire édifiante de l’alcoolique guéri, ressuscité, toujours vivant, ça émeut les foules, ça confère un capital de sympathie. Mais était-ce suffisant pour en faire un chef d’œuvre ?

Déjà la pochette, mmmm... Ce vieux mec tatoué (pour faire jeune et branché) quelle tristesse ! D’ailleurs je hais les tatouages et autres mutilations volontaires. Une raison suffisante pour ne pas l’acheter. Je l’ai néanmoins écouté in extenso sur Deezer afin de me faire une opinion.

Déjà que j’avais détesté Manhattan Kaboul, voilà que Renaud en remet une couche avec les évènements de Janvier 2015 avec « J’ai embrassé un flic » et « Hyper Casher », deux chansons d’une grande platitude, politiquement correctes et sans inspiration. Non, je dis non, des évènements aussi tragiques ne peuvent pas faire de bonnes chansons. 

Le reste ne vaut guère mieux. Des chansons nombrilistes où le chanteur parle de lui, de sa famille, de ses problèmes avec les paparazzi, mais sans les trouvailles verbales, sans l’humour, sans la tendresse de ce qu’il écrivait jadis.

On atteint le fond du gouffre dans le dernier morceau avec son slam dédié à Grand Corps Malade, un texte d’une vulgarité abyssale.

Quant à la voix, même si Renaud n’a jamais prétendu être un grand chanteur, elle n’est plus ce qu’elle était. Tout ceci est pathétique.

Bref, une grande déception pour cet album qui se vend comme des petits pains. Désolé de le dire, d’autant plus que Renaud, je l’aimais bien dans « Laisse béton », « Mistral gagnant » ou « Dès que le vent soufflera » et autres petits chefs d’œuvre

Seuls les fans inconditionnels trouveront du génie dans cet album bâclé. Les fans lucides, quant à eux,  se contenteront de réecouter ses anciens albums ...

L'album de Renaud : un chef d'oeuvre de marketing !

Publié dans Musique

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>