Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

zoologie

Crise de foi

Publié le par TSF36

Bien que très croyant (?), il y a quand même un point essentiel du dogme sur lequel je reste assez dubitatif :

Sont-ce les cloches qui, selon la tradition catholique, revenant de Rome, laissent choir les œufs de Pâques dans les jardins ? On comprend mal comment les œufs (même en chocolat blindé) pourraient arriver intacts à moins qu’ils ne fussent munis de parachutes. Il y a vraiment là quelque chose qui cloche.

Est-ce le lapin de Pâques, alias Osterhase, alias Easter Bunny, qui selon la tradition protestante les dépose dans les jardins ? Cette thèse, certes plus vraisemblable, est tout de même sujette à caution : comment un quadrupède pourrait-il manipuler des choses aussi fragiles que des œufs avec ses petites pattes malhabiles ? Je reste tout de même un peu lapinosceptique.

Bref, afin de ne pas ranimer les guerres de religion, je n’en dirai pas plus sur ce point fondamental du dogme.

Mais ce matin, divine surprise ! j’ai trouvé un lapinou de Pâques que j’avais planqué, la veille, au pied de mon pylône d’antenne. Ledit lapinou avait donc bien été déposé … par une cloche !

Joyeuses Pâques à tous !

Joyeuses Pâques à tous !

En tout cas, la susdite bestiole en chocolat fera office de dessert, après le pâté de Pâques (alias pâté berrichon)  en espérant que ma crise de foi ne soit pas suivie d’une crise de foie !

Partager cet article
Repost0

Des éco-moutons à l'écoparc des Chenevières

Publié le par TSF36

Décidément, les bonnes nouvelles affluent. Avec l'arrivée du printemps, sont arrivés les moutons écologiques dont la mission sera d' éco-pâturer une parcelle de l'Ecoparc des Chenevières, dans une démarche éco-responsable, il va sans dire. Ils vont donc se joindre aux vaches Highland et aux chevaux de Camargue pour entretenir cet espace naturel sensible et protégé. 

Hier une foule de Berrichons enthousiaste était venue accueillir ces sympathiques ovins dont les bêlements mélodieux  vont remplacer avantageusement le vacarme des tondeuses auto tractées.

Dire qu'il a fallu attendre 2021 pour inventer le concept d'éco-pâturage !

 

Des éco-moutons à l'écoparc des Chenevières
Des éco-moutons à l'écoparc des Chenevières
Des éco-moutons à l'écoparc des Chenevières

Publié dans Berrichonnitude, Zoologie

Partager cet article
Repost0

Faits divers... et d'automne

Publié le par TSF36

Hier 23 septembre, à 9 h 21, alors que je me rendais à Châteauroux, quelle ne fut pas ma surprise, en abordant le rond-point du jardin public, de voir ... un cheval me griller la priorité et s'engager au petit trot sur l'avenue. Ledit cheval était sans cavalier et même sans selle (vraisemblablement un cheval de régime). Il continua ainsi à trottiner en plein milieu de la chaussée, ne s'arrêtant même pas au passage piétons où des lycéens médusés et ébahis allaient traverser. Je craignis fort être obligé de le suivre pendant toute la traversée de la ville, mais, arrivé au rond-point de la place Sainte Hélène, à 9 h 22, il se décida à prendre la direction  de la Vieille Ville et disparut (c'est le cas de la dire) de la circulation.

Cet important évènement, dont les media locaux n'ont pas parlé, est absolument authentique.

Que je sois damné si jument !

 

Faits divers... et d'automne

Publié dans Berrichonnitude, Zoologie

Partager cet article
Repost0

Chat confiné

Publié le par TSF36

Quand je dis que je ne vois pas un chat de la journée, c’est une expression qui doit être relativisée. En fait j’en vois un certain nombre qui font des séjours réguliers dans mon jardin. Ils appartiennent à des voisins plus ou moins lointains, enfin façon de parler car un chat n’appartient à personne et d’ailleurs, comme chat qu’un sait,  tous les chats naissent libres et égaux en droit. Leur liberté d’aller et venir est complète et ils se moquent félinement des murs, des clôtures et haies de thuyas séparant les propriétés humaines. Ils sont nourris gratuitement par les gens chez qui ils ont décidé de s’installer, et ils passent le plus clair de leur temps à se balader dans un rayon qui leur suffit, à coincer la bulle au soleil ou à chasser les oiseaux qu’ils ne mangent même pas, vu que c’est moins bon que les croquettes. Bref, une vie de chat, c’est une belle vie. Et pourquoi les bipèdes homo sapiens tolèrent-ils la présence de ces animaux inutiles ? Tout simplement parce qu’ils sont mignons et décoratifs !

Ce chat de gouttière tigré qui séjourne régulièrement dans mon jardin vient toujours me dire bonjour quand il me voit car il est très poli. J’ignore son nom car il ne me l’a jamais dit. Je l’appelle Minou et il ne s’en offusque pas. Avant le confinement, il s’approchait en ronronnant et avait droit à une caresse, mais maintenant il n’a plus droit qu’à un miaou à distance réglementaire ! Je crois qu’il comprend et il ne m’en veut pas pour autant. Alors il s’installe au soleil afin de bronzer au chaud soleil de printemps …

 

 

Chat confiné

Publié dans Zoologie

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>