Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sublimes platitudes ...

Publié le par TSF36

Non, ce ne sont pas les steppes de l'Asie Centrale, célébrées par Alexandre Borodine. C'est la champagne berrichonne près de Brion, après les moissons, par une grise matinée de fin d'été.
Un paysage minimaliste et sublime dans l'austérité : la terre, le ciel, l'horizon. Un presque rien qui résume l'univers.  Il faut vraiment être berrichon, au sens pathologique du terme,  pour trouver une certaine beauté à ces étendues désertiques où la main du touriste étranger ne mettra jamais le pied ...





Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

Free Blackberries in Low-Berry *

Publié le par TSF36

* Mûres gratuites en Bas-Berry (mais c'est moins rigolo en français !)

On nous rebat sans cesse les oneilles avec la baisse du pouvoir d'achat, avec la chute du moral des consommateurs... C'est vrai que le prix des fruits et légumes flambe et qu'il faut maintenant être millionaire pour pouvoir s'offrir, en plus de la poule au pot,  un melon chaque dimanche !
Pourtant, quand on habite dans le Bas-Berry, on peut se procurer de délicieux fruits certifiés bio pour pas une roupie. En cette fin d'été, il suffit de se balader dans n'importe quel chemin creux (Bouchure en Berrichon) pour récolter de délicieuses mûres (Blackberry in English). On trouve en effet des mûres mûres, des mûres à moitié mûres, des mûres pas mûres mais qui vont mûrir. Des fraîches (à l'ombre), des chaudes (au soleil). Il y a le choix ! Et c'est à zéro euro le kilo. Ca au moins, c'est de la promo !
On peut les consommer sur place ou en remplir sa besace pour un usage confiturier. Elle est pas belle, la vie ?
 
Ya pas à dire, mais Dame Nature défend sérieusement le pouvoir d'achat des berrichons!




murmures dans les bouchures ....


Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

Le tour du lac d'Eguzon à pied

Publié le par TSF36

Une épreuve qui ne fait pas encore partie des disciplines olympiques, certes, mais qui a du moins le mérite d'être à la portée du bipède berrichon moyen.
En l'occurence, ce fut votre Très Humble Serviteur qui arriva le premier avec un temps époustouflant de 8 heures, 15 minutes et 3 secondes. Il faut dire qu'il n'y avait pas beaucoup de concurrence ...
Donc, première marche du podium,  médaille en chocolat enveloppée dans du papier doré, hissement du drapiau berrichon (vert-jaune-rouge) et retentissage de l'hymne berrichon (ouin, ouin, ouin, au son de la cornemuse).

Trop fatigué pour écrire quelque chose de plus intelligent ce soir, voici quand même deux jolies images en noir et blanc (pas eu le temps de les colorier) , afin de prouver que je ne mens pas : le barrage d'Eguzon, et la Sphinge de Crozant. C'est quoi une Sphinge ? me direz vous, bande d'ignares ... C'est, comme chacun sait, la femelle du Sphinx et gare aux randonneurs qui ne répondent pas correctement à ses énigmes. Elle m'a demandé quand fut construit le barrage d'Eguzon. Heureusement, j'avais la réponse :

http://pagesperso-orange.fr/jlf/hors/eguzon.htm



Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

En passant par la Sologne ...

Publié le par TSF36

Longtemps, j'ai pensé que la Sologne, c'était un pays d'étangs et de forêts, en tout point semblable à la Brenne, mais en plus grand.
Or maintenant que j'ai acquis de la Brenne une familiarité, une intimité que ne justifie pas seulement la proximité géographique mais plutôt une inexplicable proximité de coeur, chaque fois que le hasard me fait passer par la Sologne je me dis que ces deux pays n'ont finalement rien de commun.
La Brenne, on s'y absorbe entièrement, on se fond avec volupté dans sa nature familière; la Sologne, on y passe pour aller vers le Nord ou en revenir. On ne s'y attarde pas.
C'est comme si cette vaste région devait rester une "terra incognita" à jamais inaccessible, pas tant à cause de ses clôtures abritant de riches propriétés, car il doit bien y avoir de nombreux sentiers pédestres accessibles au public,  que de son immensité se déployant sur le Cher, le Loir-et-Cher et le Loiret. Ecartelée entre trois départements (alors que la Brenne n'appartient qu'à l'Indre), la Sologne apparaît comme un pays compliqué, cosmopolite, propre à dérouter le voyageur qui voudrait en découvrir les charmes secrets.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit : la Sologne est un pays secret. On se doute qu'elle ne manque pas de charme ; mais l'étranger de passage n'en a pas les clés ni le mode d'emploi ...


Le charmant village solognot de Chaumont-sur-Tharonne (Loir-et-Cher)

Publié dans Berrichonnitude

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>