Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Requiem pour le building de Châteauroux

Publié le par TSF36

Cette fois-ci, c’est la fin. La nouvelle vient de tomber sur nos téléscripteurs. Le hideux building de Châteauroux sera bel et bien détruit. L’annonce a été soudaine mais en fait elle n'est pas si surprenante.

 

Le projet était dans l’air depuis longtemps et la décision de raser le building semblait inéluctable. D’ailleurs, les sondages montraient clairement que la détestation du building était unanime parmi la population locale et que sa démolition ne ferait pas verser la moindre larme.

Dans un article de la Nouvelle République début janvier, Gil Averous,  maire de Châteauroux était très clair à ce sujet : cet édifice construit en 1958 en plein centre-ville avait très mal vieilli et le rénover serait un gouffre financier pour la municipalité.  L’option de le raser était beaucoup plus réaliste.  Un projet de belles halles dans le style Baltard (en remplacement de cette affreuse verrue) était même à l’étude.  Mais aucune date précise n’avait encore été avancée pour ce projet ambitieux et les castelroussins, sceptiques, se disaient qu’il faudrait encore attendre des lustres avant qu’on vît disparaître l’affreux building qui défigure le centre-ville et qui est la risée des rares touristes de passage.

 

 

Requiem pour le building de Châteauroux

 

C’est peut-être la réhabilitation de la place Gambetta qui a donné un coup d’accélérateur. En effet, maintenant que la place Gambetta allait devenir un lieu magnifique avec jardins et fontaine, mettant en valeur des éléments d'architecture remarquables, comme la frise sculptée de la Chambre de Commerce, la présence du building allait totalement gâcher la nouvelle perspective.

C’est pourquoi, contredisant l’habituelle lenteur berrichonne, la décision de raser le building a été prise aussi rapidement.  Les commerçants et les occupants de la bientôt défunte « Tour Saint Cyran » ont donc été priés déménager dans les plus brefs délais. Les quelques récalcitrants qui désirent rester le feront à leurs risques et périls.

En effet, lundi prochain à 9 heures, le quartier sera bouclé et les charges explosives judicieusement placées seront mises à feu par une entreprise hautement spécialisée dans ce domaine. Le pseudo gratte-ciel des sixties s’effondrera sur lui-même sans endommager les immeubles voisins (du moins on l’espère)

On pourra ensuite, après évacuation des gravats, passer à la construction des nouvelles halles Baltard, qui comporteront vraisemblablement une très belle poissonnerie.

 

Partager cet article

Repost0

Le Sacre du Printemps

Publié le par TSF36

J’ai découvert le Sacre du Printemps de Stravinski, par hasard, il y a 50 ans sur un disque vinyle et sur un électrophone à lampes Melovox qui chauffait terriblement et diffusait une odeur particulière de vieux composants dont j'ai toujours gardé la mémoire. Le son n'était pas terrible et le disque grattouillait dans les pianissimi alors que les fortissimi tendaient à saturer le haut-parleur.

Néanmoins, ce fut un choc musical dont je ne me suis jamais remis.  Et 50 ans plus tard je l’écoute toujours avec délectation, redécouvrant chaque fois dans cette oeuvre sublime des détails nouveaux selon les diverses interprétations. On est loin du Printemps de Vivaldi, oeuvre charmante avec imitations d'oiseaux. Avec le Sacre, on va de la caresse au coup de poing dans la figure, car telle est la force sauvage du Printemps selon Igor !

En voici une version récente avec le LSO dirigé par Simon Rattle. 35 minutes de pur bonheur (sauf pour ceux qui n’aiment pas Stravinski et qui ont bien tort !)

Publié dans Musique

Partager cet article

Repost0

Lueurs d'espoir ...

Publié le par TSF36

Des milliers de lycéens castelroussins s'étaient rassemblés Place de la République, vendredi dernier, pour manifester en faveur du climat. Enfin, disons, quelques centaines !

Ambiance bon enfant, slogans minimalistes (Non, non, non à la pollution. Oui, oui, oui à l'Ecologie !)

Pancartes bricolées à la hâte (normal, ce ne sont pas des pros de la contestation)

Mais je dis quand même BRAVO ! Vive les jeunes !

Lorsque les dinosaures de ma génération se seront éteints, ce ne sera peut-être pas la fin du monde ...

Lueurs d'espoir ...

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost0