Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Autres chants d'oiseaux ...

Publié le par TSF36

 

tweeter.jpg

Le petit oiseau bleu de Twitter n'a pas le coeur gai en ce moment. Voici quelques tweets entendus il y a quelques minutes :


Bloody uninstalling Gadafi in progress xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx ... 90 % complete.


 
 You know what's more scary than a crazy Muammar Gaddafi? Realizing that he has kids just as crazy as him.


 
"Those who make peaceful revolution impossible, make violent revolution inevitable." John F. Kennedy



 No civil war in Libya. It's a war between mercenaries + Libya's citizens. Gaddafi, what's your exit strategy now?


 
From confirmed sources in Zawya: Air force is bombing the city right now. @AJArabic This is confirmed 100% Please report it.


 
World Leaders please its not about oil prices going up! Its about people being brutally killed


 
VIDEO : 130 Libyan soldiers executed for mutiny-refusing to kill civilans http://bit.ly/gFLTEI



Never thought I would see the day when oil prices were being debated at the cost of human lives- utterly disgusted



Al Jazeera breaking: Multiple reports confirm that military airplanes are bombing protesters in Tripoli.


Tristes tweets pour oiseaux tristes ...

Publié dans Zoziologie

Partager cet article

Repost 0

L'athéisme pour les nuls

Publié le par TSF36

"La preuve définitive et indiscutable que Dieu n'existe pas, c'est l'existence de Kadhafi."

A.T.

Publié dans Philosophie

Partager cet article

Repost 0

Oiseaux de bon augure ...

Publié le par TSF36

Le retour des grues est toujours un émerveillement dont on ne se lasse pas. On peut assister à leurs migrations vers le nord depuis le 10 février, ce qui est bien plus tôt que l'année passée.
Leurs célestes troupeaux se signalent d'abord par leur chant mélodieux (bien qu'un peu répétitif) afin de laisser le temps aux pauvres bipèdes que nous sommes de sortir leurs appareils photographiques. Sympas, ces bestioles.

Alors on admire, on immortalise les figures géométriques qu'elles décrivent dans l'espace. On s'interroge sur l'utilité de leurs formations en V. On se demande si la grue qui est en tête est toujours la même ou bien si, comme dans un peloton de cyclistes, une autre va prendre le relais. On se demande comment elles peuvent garder le cap sans boussole, sans carte Michelin,  sans GPS. Peut-être se guident-elles au soleil, aux étoiles la nuit ? Peut-être sont-elles sensibles aux champs magnétiques ou sont-elles génétiquement programmées pour effectuer chaque année les mêmes trajets ? Reconnaissons qu'on n'en sait rien ; ce qui rend plus sublime encore le spectacle.
En tout cas, leur passage si tôt dans la saison est de bon augure, au sens étymologique :  chez les anciens romains, c'était une technique de divination qui consistait primitivement dans l'observation du chant et du vol des oiseaux. On peut donc logiquement augurer que le Printemps est proche, nonobstant sa date officielle dans les calendriers inventés par l'homme et dont la Nature n'a que faire.
C'est certain que nous aurons un beau Printemps, car les grues ne s'y trompent jamais. A part, bien sûr,  quand les grues y errent.

Et même dans ce cas, on n'en fera pas un fromage ...

grues1.jpg

 

grues2.jpg

Publié dans Zoziologie

Partager cet article

Repost 0

La rapparition

Publié le par TSF36

Nous signalons aux trois tondus & cinq pas laids ayant suivi jusqu'ici, qu'un canal ( aussi noir, aussi profond, aussi Styxoïdal fût-il ) où l'Issoldunois traîna, n'impliquait pas qu'il s'y noyât. 
Car trois ans plus tard, il rapparut dans un pays lointain, disons loin d'Issoudun.
Nos subtils lisants auront compris qu'il s'agissait d'Isidorius Dulcis (diminutif Izzy) ayant fui incognito, non sans sa Japy AZRTY dans son balluchon.
Il s'installa donc au pays du Poitou, dans un gros bourg où jadis Charly Martus stoppa, non sans brio, l'invasion du Sarrasin.

Un mardi vingt-trois Juin 1980, à midi trois, il poussa l'huis du "Biniou gourmand", un gastro armoricain qu'il connaissait pour y avoir au moins vingt fois aboli sa faim ; il n'y avait pas un chat. Il posa son chapiau, s'installa à un tablard vacant. La sono distillait un air du folk armoricain par Dan Ar Braz. Pas du vrai folk, mais plutôt rock , un truc sympa qu'Izzy connaissait pour l'avoir moult fois ouï sur son phono à pavillon.  Il consulta un carton listant maints plats aux noms pas français. Il opta pour un "galtou au sarrasin au farci du Poitou" plus un cidrou armoricain dans un bol ad hoc.
Fort roboratif, tout çà, mais il avait toujours faim, alors il commanda aussi un Kouign Aman.

Mmmm, fit-il, lapant la chantilly qui accompagnait l'Aman Kouing , pas mauvais, pas mauvais du tout ! Un coucou mural siffla  midi vingt-trois. Sapristi, dit-il, mon car à vingt-huit !  Il siffla pour qu'on lui apportât l'addition. Vingt francs tout rond. Il paya, mit son chapiau, puis sortit fissa du gastro. Il courut à l'instar d'un lapin mais las ! trop tard ! son car avait fui. Pas la conjonction (dont parla un blogman bourguignon fort connu ) mais l'autobus ! "Pas d' bol aujourd'hui", rumina-t-il ! d'autant plus qu'il tombait un crachin quasi-armoricain fort mouillant n'incitant pas à l'ambulation...
Mais pourquoi donc Izzy voulait-il à tout prix partir par un car, non pas au quart, mais à vingt-huit ?
La continuation, on la saura un jour prochain (ou jamais ?) lors d'un prochain gribouillis, nonobstant un bouton digital manquant à la Japy.

 

kouign.jpgUn Kouign Aman armoricain  du "Biniou Gourmand" (slurp !)

Publié dans Littérature

Partager cet article

Repost 0