Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

TV haute définition : ousqu'on en est-ti ?

Publié le par TSF36

Il y a un an, il fallait vraiment avoir une âme de pionnier pour investir dans cette technologie encore balbutiante.

Il fallait avoir une vocation d’essuyeur de plâtres ou alors être franchement maso... Les premiers décodeurs HD dits Mediasat Max, plus connus des initiés sous le nom familier de Mad Max (!) faisaient couler beaucoup d’encre sur les forums spécialisés. En effet ces appareils ne réservaient à l’utilisateur que pleurs et grincements de dents. Ce n’était que plantages, coupures d’images et de son, et bugs divers pour le malheureux utilisateur, devenu à l’"insu de son plein gré", bêta testeur d’un produit non finalisé ! De plus, les programmes en HD étaient d’une pauvreté affligeante qui ne justifiait même pas l’abonnement.

Où en sommes nous fin 2007 ? Eh bien disons que ça commence enfin à décoller tout doucement, avec comme d’habitude, quelques années de retard sur ce qui existe de l’autre côté de la Grande Mare aux Canards.

Premièrement, Canalsat a enfin sorti un décodeur à peu près stable, baptisé du joli nom de Dual-S parce qu’il possède un double tuner et la possibilité d’enregistrer prochainement la HD sur un disque dur externe. Un grand pas en avant qui m’a finalement décidé à franchir le pas. C’était quand même bien tentant d’avoir de la HD sur un écran full HD jusqu'à maintenant sous employé, qui ne demandait pas mieux que de pouvoir travailler à la mesure de ses possibilités.

Et le fait est que la HD, c’est vraiment le jour et la nuit par rapport à la télé qu’on était habitué à gober depuis notre enfance. On bénéficie d’une netteté phénoménale, surtout spectaculaire sur les gros plans. Normal, quand on passe de 576 lignes à 1080 lignes, ça fait une sacrée différence ! On peut compter tous les poils de barbe des présentateurs (-trices !), et même les mailles de leurs pulls !

Et au niveau des programmes où en est-on ? Mmm … là par contre, c’est pas encore le bonheur parfait !

Il n’y a pour l’instant que quelques chaînes en HD, dont les innommables TF1 et M6. La Starac, les séries américaines, les matches de foot, bref tout ce que je déteste... Il y aussi depuis peu 13ème rue, Cine Cinema 1er, Disney Channel et 3 chaînes allemandes. Hélas, pas encore Arte en HD ! Bref, rien de très excitant, mais c’est déjà mieux qu’il y a un an.

Ce qui est sûr, c’est que le mouvement est lancé et que rien ne pourra l’arrêter. D’autres chaînes HD vont apparaître en 2008 et il est prévisible qu’à moyen terme la HD se généralisera à l’ensemble des programmes.

La TV HD est appelée à devenir la norme et à enterrer la SD (Standard definition) comme la couleur avait jadis enterré le noir et blanc…

Vive le progrès !

 

 C'est-ti pas beau la TV HD ?

(Astra Demokanal)

Partager cet article

Repost 0

Nuit de pleine lune en Bas-Berry

Publié le par TSF36

Parmi les curiosités les plus curieuses, parmi les bizarreries les plus bizarres, parmi les étrangetés les plus étranges, parmi les mystères les plus mystérieux de Châteauroux, la rue de la lune figure certainement en bonne place.

Longtemps je me suis perdu en conjectures sur cette rue au nom improbable. Est-elle vraiment une rue ou une impasse déguisée sous le nom de " rue " ? Et d'ailleurs, en raison de son étroitesse et du mauvais état de sa chaussée, elle ne mériterait que le nom de ruelle ...

N’est-elle pas destinée à induire en erreur le piéton imprudent afin de le mener à coup sûr dans un piège fatal dont aucun voyageur n’est jamais revenu ? Ou bien encore est-ce un passage vers une autre dimension de l'Univers ? Un raccourci spacio-temporel vers la face cachée de la lune ? Ou peut-être un trou noir ?

Longtemps j’ai hésité avant de m’aventurer dans cette "terra incognita" de la géographie urbaine. Pourtant, aujourd’hui, prenant mon courage à deux pieds, je m’engouffrai dans la ruelle ténébreuse afin de voir si elle débouchait quelque part ou si elle menait vers le néant.

Eh bien, après une centaine de mètres, elle s’interrompait brutalement contre la banale façade d'une maison grise. C'était bel et bien une impasse, ce que les anglais nomment un "cul-de-sac"! Aucune issue, à moins de faire demi-tour. Maintenant je connaissais le secret très décevant  de la rue de la lune !

Ce soir, c’est la pleine lune. L’astre des nuits irradie de sa clarté sereine la mégalopole castelroussine.

Dormez en paix ! Il n’y a plus de loups dans la région, ni même de loups-garous !

Braves gens, la police veille, dormez bien sur vos deux oreilles !

 

 

 

 

Publié dans Astronomie

Partager cet article

Repost 0

Morus nigra ?

Publié le par TSF36

Selon un lecteur apparamment bien documenté, il s'agirait donc du mûrier noir, autrement dit "morus nigra" et non pas morus niger, car en latin "morus" malgré sa terminaison en -us est un nom féminin. (note du latiniste de service)

Pourtant, mes recherches googlesques me faisaient plutôt pencher vers le mûrier platane, autrement dit "morus kagayamae" ou Mulberry Tree en anglais...

Or, cet après midi, pour en avoir le coeur net, je suis allé observer de plus près ces arbres étranges. La chute quasi complète des feuilles avait mis en évidence des indices ... évidents : des boîtes de dérivation, des prises multiples et de très nombreux fruits en forme d'ampoules électriques.

Je peux donc maintenant affirmer, sans aucun risque d'erreur, qu'il s'agit de mûriers électriques, autrement dit "morus electrica" et non pas morus electricus, car en latin "morus" malgré sa terminaison en -us est un nom féminin. (re-note du latiniste de service, très fatigué ...)

 

 

 

Publié dans Botanique

Partager cet article

Repost 0

Arbres identifiés (enfn presque)

Publié le par TSF36

Un lecteur me suggérait, avec beaucoup de pertinence, qu'il s'agissait peut-être de mûriers noirs. En fait, après quelques googlages et googlements d'hiver, je suis tombé, sans me faire grand mal, sur le mûrier-platane qui me semble mieux correspondre à cet arbre castelroussin. Comme quoi, je n'avais pas entièrement tort de traiter cet arbre de platane !

http://pagesperso-orange.fr/scanice/questions%20et%20reponses/murier_platane.htm

Un arbre assez rustique, bien adapté aux environnements urbains, au tronc assez court dont les larges feuilles ont des formes variées, parfois simples, parfois asymétriques et découpées évoquant la feuille de platane. Voir photos ci-dessous des deux types de feuilles. Il doit s'agir de la variété stérile, puisqu'on n'y voit aucun fruit (à part des guirlandes électriques de Noël !).

Le seul détail qui me chagrine, c'est que la description dit que les feuilles jaunissent en automne. Or dans le cas présent, elles étaient parfaitement vertes quand ce méchant coup de froid de six Berrys les a fait choir...

Bizarre, bizarre ...

 

 

 

Publié dans Botanique

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>