Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

beaux arts et laids arts

Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon

Publié le par TSF36

Que faire à Châteauroux quand le ciel est désespérément gris au mois d'Août, quand le fond de l'air effraie, quand Météo France ne laisse guère d'espoir de revoir un beau jour d'été normal, comme il y en avait jadis ? 

Que faire ? Se jeter dans l'indre, du haut du pont de Déols,  pour s'y noyer ? Hélas l'eau n'est pas assez profonde et on risquerait de se blesser dans la chute ... Ou alors se réfugier au bistrot du coin et se noyer dans le Reuilly, dans le Valençay ou le Quincy ? Hélas, par ce temps frisquet, on n'a même pas soif et en plus il faudrait encore montrer son Q ... R code !

Alors, il reste la solution de tuer le temps d'une manière plus culturelle et d'aller visiter l'exposition Carrasco à la Galerie des Cordeliers. Cet ancien édifice religieux est le cadre idéal pour abriter de superbes expositions comme celle-ci consacrée aux oeuvres de Jorge Carrasco (1919 - 2006), sculpteur et peintre ayant vécu au Menoux, près d'Argenton-sur-Creuse. J'avais jadis consacré un article aux fresques de l'Eglise du Menoux, son chef d'oeuvre. 

http://tsf36.over-blog.com/article-eloge-de-jorge-carrasco-124436974.html

Voici maintenant ses sculptures. Toutes en courbes sensuelles, comme sa peinture. 

Admirons !

Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Eloge de Carrasco, artiste bolivien-berrichon
Partager cet article
Repost0

Qui a dit que Châteauroux était une ville moche ?

Publié le par TSF36

Châteauroux est elle une ville moche ? Le touriste étranger qui passerait par hasard sur la place de la République un lundi matin pluvieux de Juillet pourrait le croire. Une place déserte, un Hôtel de Ville sans style des années 70 et trois totems bleu, blanc, rouge, oeuvre d'art "moderne" symbolisant les trois piliers de la république ... tel est hélas l'hypercentre de Châteauroux ! 

 

Qui a dit que Châteauroux était une ville moche ?

Châteauroux est-elle une belle ville ? Le touriste étranger qui passerait par hasard à proximité du Château Raoul un mardi matin ensoleillé de Juillet pourrait le croire et succomber au charme discret de ce bel édifice se reflétant dans la paisible rivière qui traverse la ville, bordée de fleurs et de saules y trempant leur longues chevelures. Et ceci n'est que le point de vue "carte postale". Les chemins qui longent les méandres de l'Indre sont riches de mille surprises à chaque détour. Des prairies, des îles, des lacs, un marais sauvage des ponts fleuris, des vieux lavoirs, des jardins thématiques et même un "jardin suspendu" (comme à Babylone) près des Cordeliers. 

Un véritable enchantement renouvelé au cours des saisons.

Mais seuls les touristes évolués sauront s'en émerveiller.

Qui a dit que Châteauroux était une ville moche ?
Partager cet article
Repost0

Un outre-noir pour pas un rond ...

Publié le par TSF36

Pierre Soulages semble avoir la cote auprès des amateurs d'art. Récemment, une de ses toiles s'est vendue 10 millions d'euros. Une broutille par rapport à la Joconde qui n'est pas à vendre mais  qui est estimée à 2 milliards d'euros !

Par contre à Châteauroux, dans la rue de la Poste, on peut voir un outre-noir remarquable, démontrant que la peinture noire est en fait lumineuse, selon l'angle d'incidence de la lumière aux différentes heures du jour et selon le regard de l'observateur. Une géniale composition d'un peintre en bâtiment anonyme qui gagnerait à être connu ! 

Volet en bois peint. Anonyme  (2020)

Volet en bois peint. Anonyme (2020)

Partager cet article
Repost0

Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...

Publié le par TSF36

Pierre Soulages est un artiste contemporain qu’il est de bon ton d’encenser sous peine de passer pour un ignare. Le musée qui lui est entièrement consacré est unanimement reconnu comme un lieu incontournable de la bonne ville de Rodez. Le bâtiment en lui même est assez impressionnant. C’est un vaste assemblage de containers rouillés posé au milieu de la verdure.  L’intérieur est aussi vaste que l’extérieur, peu éclairé afin de mettre en valeur les œuvres obscures de Pierre Soulages. On peut y voir des barbouillages exécutés au brou de noix avec des outils de peintre en bâtiment , des dessins constitués de traits de crayon sur une surface noire de peinture acrylique,  des tableaux ne comportant que des rayures irrégulières noires et blanches, et enfin (le fin du fin) des monochromes « outrenoirs » où des reliefs brillants reflètent la faible lumière du lieu.  Il y a aussi une salle consacrée aux « vitraux » de l’Eglise de Conques, des morceaux de verre dépoli striés de rayures irrégulières.  Je les avais déjà vus in situ et n’avais pas été emballé.

Bref, je suis sorti rapidement de ce musée consacré à un artiste à la réputation totalement surfaite, n’ayant pas éprouvé la moindre émotion artistique, mais « soulagé » de la somme de 11 € .

Je ne suis pas hostile à la peinture abstraite ni à l’art contemporain en général, mais là je dois avouer que je n’ai pas du tout accroché. Et tant pis si je suis un ignare …

Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...
Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...
Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...
Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...
Le Musée Soulages à Rodez : Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ...
Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>