Tiens, une carte postale d'Eugène Lemaigre ...

Publié le par TSF36

Pas grand chose dans la boîte à lettres, ce matin, à part çà :

 

hilaire.jpg

 

Enfin, ça vaut mieux que des factures ...

Publié dans Pays lointains

Commenter cet article

Victor 11/12/2010 19:18


Bonsoir
Ben, pour une fois il ne s'agira pas d'un énième commentaire totalement inutile du bourguignon de service.
Non ! Ce qui a retenu mon oeil sur cette carte, c'est Saint Hilaire et, indirectement, un membre de sa famille : le docteur Max Hilaire ! Dentiste de son état, celui-ci a connu son moment de gloire
grâce au savant Cosinus. Ce dernier avait en effet proposé, à Mme Belazor qui souffrait d'une racine douloureuse, d'en faire l'extraction au moyen des tables de logarithmes. Voilà une carte postale
qui me donne donc l'opportunité de parler de Christophe, un des premiers auteurs de BD français et créateur du "sapeur Camember".Si vous êtes en panne d'idée pour le sapin, en voilà une que je
conseille. C'est un pur hasard mais je l'ai redécouvert il y a peu,grâce à mes amis bouquinistes. Un vrai bonheur que ce soit le dessin ou les histoires totalement décalées.
Victor


Isidore 11/12/2010 20:34



Très heureux d'apprendre que Max Hilaire est le descendant de Saint Hilaire.


Et je ne savais pas que chanteur Christophe était aussi l'auteur du Sapeur Camembert.


C'est quand même beau la culture. Merci Victor !


OK aussi pour les pannes de sapin. Mais le mien fonctionne très bien.


 



Jean Luc (l'autre) 11/12/2010 18:20


Quelques petits commentaires à propos de cette carte ...
1 - "Beau et chaud" est un contrepet Belge
2 - effectivement on mange tres bien à Poitiers, puisque c'est la ville de France où il y a le plus de "couscousseries", depuis que Charles Martel a contenu l'invasion sarrazine dans cette ville.
Il a bien fallu que les envahisseurs bloques s'installent et fassent quelque chose. de la même manière que les peuples d'asie se sont reconvertis dans la téléphonie portable et le tee shirt
economique, les sarrazins ont fait de poitiers la capitale de la mergez et du couscous boulette. Il fallait le savoir.
Eugene lemaigre ne devrait donc pas le rester tres longtemps ...
3 - enfin, pour ce qui est des "merveilleuses vacances" ... point trop n'en faut ! OK pour une journee ou il fait beau, un couscous berbere au souk entre deux visites de minarets, mais les jours de
pluie, on s'emmerde un peu à Poitiers ... Si, a la limite, il reste Poitiers-Chantiers et sa zone industrielle, le "Carrefour" de style médieval est de toute beauté.

Mais bon ...

Bonne soirée

Toufik, guide touristique


Eugène Pas si Maigre que ça 11/12/2010 20:23



Je ne partage pas tout à fait ton analyse. En effet, si Charles Martel a effectivement battu les Sarrazins à Poitiers par 3 à zéro, en l'an 1575 avant Sarko, la seule conséquence gastronomique
qu'on peut en constater de nos jours est l'excellence de la galette au sarrazin dans cette bonne ville.


Pour moi la Mecque de la gastronomie poitevine est la crêperie située en face de Notre Dame la Grande. Faudra que j'en fasse un compte rendu détaillé un de ces jours. Déjà le décor est grandiose.
Et en plus les galettes de sarrazin à l'andouille de Guémené sont absolument divines. Avec un Kouign-Amann tiède en dessert ... hmm. C'est à s'en taper le cul par terre.


Et pour se repentir de ce péché de gourmandise, il suffit de traverser la rue et d'entrer à Notre Dame la Grande et de faire une petite prière. Comme ça on a la conscience tranquille.


Par contre, pour les calories, c'est pas garanti ...