Géométrie lapinesque et transcendantale

Publié le par TSF36

Ceci est un lapin de Pâques réduit à 2 dimensions :

lapin2d.jpg


Maintenant, supposons que ledit lapin bidimensionnel soit vivant et doté de raison. Il sait que dans son univers plat, il peut se déplacer en avant, en arrière, à droite, à gauche et dans toutes les directions intermédiaires. Supposons qu'un jour, un autre lapin plus érudit (ou illuminé) lui apprenne qu'il existe peut-être une troisième dimension, celle du haut et du bas ! Voilà qui ne manquerait pas de plonger notre lapin  plat dans une profonde perplexité, car il lui est physiquement impossible de se représenter cette troisième dimension hypothétique.
Nous autres, bipèdes homo sapiens, sommes à peu de choses près dans la même situation. Nous pouvons faire l'expérience des 3 dimensions de l'espace qui nous sont familières. Nous faisons quotidiennement l'expérience du Temps, qui va toujours du passé vers l'avenir en passant par un instant insaisissable qu'on appelle "présent". Par contre, nous avons bien du mal à assimiler la notion d' "espace-temps". Et nous sommes totalement incapables de nous représenter un espace qui aurait  12 dimensions ou un temps qui irait de l'avenir vers le passé, ou bien qui tournerait en rond et cesserait de s'écouler.

Et pourtant, l'Univers est peut-être encore plus étrange que tout ce qu'on peut imaginer.


Nous sommes tous des lapins bidimensionnels ...

Publié dans Philosophie

Commenter cet article