Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

153 articles avec pays lointains

Cartes postales du lointain Quercy (1)

Publié le par TSF36

On a beau cultiver le goût du paradoxe, on doit tout de même être reconnaître que les mornes plaine céréalières de notre plat pays, ça va cinq minutes, mais ça donne un peu le cafard !
Alors, parfois, quand l'été part en quenouille et qu'on sent venir l'automne avec ses gros sabots, on est pris d'envies d'ailleurs, de pays exotiques brûlés d'un soleil torride où une nature plus tourmentée aurait engendré des pics vertigineux, des gouffres insondables, des cañons profonds, des rochers escarpés surmontés d'improbables forteresses moyennageuses, des pays habités de peuplades aux coûtumes étranges.
Alors, un matin, on fait son baluchon et on se laisse glisser doucement le long de l'autoroute gratuite A 20 en direction du sud. En outre, comme ça descend tout le temps, on n'use presque pas d'essence. Une fois passée la frontière du Berry, un peu plus bas qu'Argenton-sur-Creuse, on aborde des pays étranges où la platitude n'est plus de rigueur.
On passe à Limoges (célèbre pour ses porcelaines), puis à Brive-la-Gaillarde (célèbre pour son marché illustré par la non moins célèbre chanson de Brassens); on sort judicieusement avant la section à péage (car le berrichon, c'est économe) pour reprendre la D 820 qui n'est autre que l'ancienne Nationale 20 déclassée en départementale. Et c'est ainsi qu'on se retrouve en quelques heures et comme par enchantement dans la belle province du Quercy. Et on se dit qu'on va y poser son baluchon. Le Quercy (autrement dit le département du Lot) c'est déjà bien assez exotique et on s'en contentera pour cette fois...
Cahors, la plus grande ville du Quercy est la préfecture du Lot, avec 24 000 habitants seulement, une misère ... De cette petite capitale, presqu'île coincée dans un méandre du Lot, on a vite fait le tour. Un boulevard bordé de platanes la coupe en deux parties inégales du nord au sud. Le quartier médiéval à droite est assez pittoresque avec sa cathédrale, ses vieilles maisons du XIV ème siècle et ses ruelles étroites. A gauche du boulevard, rien, à l'exception notable du pont Valentré qu'on atteint en empruntant un passage souterrain taggé et malodorant sous la voie ferrée Paris-Toulouse. Il faut dire que ce pont, maintenant réservé aux seuls piétons, vaut le coup d'oeil. Une merveille architecturale qu'il faut avoir vue, puisque le Guide Vert, le livre sacré du touriste, lui accorde deux étoiles.
Ceci dit, Cahors n'est pas vraiment une ville touristique, surtout en arrière saison. Quand on a séjourné à Sarlat à la même époque, Cahors est un peu décevant par son manque d'ambiance. Il n'y a pas d'animation, le soir, dans les rues et les rares terrasses de restaurants du quartier historique attendent désespérément les clients.
Néanmoins, Cahors peut faire office de base arrière pour visiter quelques lieux assez remarquables également étoilés au Guide Vert,  qui est la Bible du touriste avisé ...

                                                                                               (à suivre)

                                     Cahors : le célèbre Pont Valentré
 

Publié dans Pays lointains

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39