Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le déluge ...

Publié le par TSF36

Cinquante-cinquième jour de confinement, dernier jour avant la Libération

 

Selon la Genèse (chapitre 6 à chapitre 9) le Dieu pas très cool de l’ancien testament avait, dans un moment de courroux, décidé de détruire toute l’humanité en déclenchant un déluge des plus diluviens. Il avait quand même épargné Noé et sa famille ainsi que quelques bestioles diverses et variées, tous confinés dans un grand paquebot, baptisé  « Arche de Noé »

Lorsque Noé eut enfin atterri sur les monts d’Ararat, il tenta de lancer un SOS avec la radio de bord, mais comme elle était en panne, il envoya d’abord en corbeau qui ne revint pas, puis une colombe qui revint avec un rameau d’olivier. C’était le signe qu’il y aurait des olives pour l’apéro. Alors Noé débarqua tout son petit monde sur la terre ferme. Il loua Dieu et il lui offrit en sacrifice, sur un autel quatre étoiles, un certain nombre de bestioles, selon la détestable coutume de l’époque qui était censée être agréable à Dieu.

Alors Dieu dit « J’y suis peut-être allé un peu fort. Mais cette fois, c’est promis : je n’enverrai plus de déluge sur l’humanité. Et à titre de consolation, mon bon Noé, voici un joli arc-en-ciel que j’ai peint moi-même. Alors, sans rancune ? »

Noé fut tout heureux de ce magnifique cadeau surprise. Finalement Dieu était sympa. Désormais, l’humanité pouvait repartir sur de nouvelles bases.

 

Voilà du moins comment j’interprète le récit biblique.

 

Par contre, ce matin, il y avait un magnifique arc-en-ciel à Déols, phénomène naturel que la physique explique parfaitement par la décomposition de la lumière blanche à travers les gouttes d’eau.

Qu’on me permette néanmoins, après deux mois de confinement, d’y voir une lueur d’espoir de jours meilleurs …

 

 

 

Après le déluge ...
Après le déluge ...

Publié dans Philosophie, normalitude

Partager cet article

Repost0

De Déols à Ispahan

Publié le par TSF36

Isidore Ledoux, dans ses prophéties de nouvel an l'avait annoncé : "Cette année 2020 ne sera pas une année comme les autres". Et comme d'habitude il avait vu juste ! 

Cinquante-troisième jour de confinement. Troisième jour avant la Libération. Le temps semble suspendu entre un hier surréaliste et un demain qui va être bizarre. Alors arrêtons nous ici et maintenant et admirons les roses, magnifiques et indifférentes à nos petites et grandes misères.

Avec une petite mélodie de Fauré, ça ira encore mieux.

Roses de Déols

Roses de Déols

Publié dans Botanique, Musique

Partager cet article

Repost0

La vie reprend (doucement) son cours

Publié le par TSF36

Jeudi, cinquante-deuxième jour de confinement, quatrième jour avant la Libération.

A peine notre sympathique premier ministre à la barbe noire et blanche nous avait-il montré la carte de France verte et rouge qu'un frisson de liberté agitait déjà la ville. Un parfum de déconfinement se répandait sur la capitale du Bas-Berry, plus verte que jamais.

Déjà les barrières interdisant l'accès au Parc de Belle Isle avaient été renversées et les premiers téméraires (sans papiers dérogatoires) s'y aventuraient sans crainte d'y rencontrer la Gestapo.

Déjà quelques restaurants du centre proposaient un service de plats à emporter. Quelle bonne idée pour changer des pâtes et des patates quotidiennes !

Déjà on voyait sur les vitrines des coiffeurs des affiches annonçant la réouverture assortie de mesures ad hoc. Bientôt, on pourrait en finir avec les tignasses de clodo et s'offrir un look plus clean !

D'autres commerçants s'affairaient dans leur boutique retrouvée en vue de la réouverture avec dispositions adaptées aux circonstances. Bientôt, on pourrait réaliser ses rêves les plus fous : s'acheter une paire de baskets ou un jean tout neuf !

A Déols, un panneau d'affichage lumineux informait que les cimetières allaient réouvrir lundi.

Pas de doute, la vie reprenait ...

 

Seringat déolois

Seringat déolois

Partager cet article

Repost0

Gros zozios

Publié le par TSF36

Cinquante-et-unième  jour de confinement. Cinquième jour avant la Libération ...

Une petite évasion ornithologique cet après-midi pour changer un peu.

Observation de gros zozios confinés à l'aéroport de Châteauroux-Déols.

Gros zozios
Gros zozios

Publié dans ornithologie, Zoziologie

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>