Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je penche donc je suis

Publié le par TSF36

Parmi les arbres remarquables du Berry, le chêne penché de l'Etang de la Mer Rouge, dans la Brenne, mérite certainement l'admiration. C'est en hiver que se révèle son étrange  graphisme japonisant.

Solidement ancré dans le sol de la digue par de longues racines la traversant, il semble pourtant prendre son envol vers l'azur infini, au dessus des flots bleus de l'étang ...

Vaste sujet de méditation pour le berrichon évolué !

Je penche donc je suis

Publié dans Botanique

Partager cet article
Repost0

Eloge des bugnes de Mardi Gras

Publié le par TSF36

Parmi les fêtes sympathiques du calendrier chrétien, le Mardi Gras est injustement sous-estimé par rapport à d'autres fêtes beaucoup plus populaires. Pourtant c'est le jour des bugnes. Signalons aux étrangers non berrichons que les bugnes sont de petites patisseries rustiques faites de pâte et frites à l'huile. Dans le Berry, elles sont parfois garnies d'une rondelle de pomme. C'est encore meilleur. On les déguste après les avoir généreusement saupoudrées de sucre en poudre. Un pur délice !

On peut s'en bâfrer ad libitum, car c'est d'une légèreté remarquable et très peu calorique.

Et puis, au diable la modération ! Par les temps qui courent, c'est un des petits plaisirs de l'existence qui ensoleillent un peu la morosité ambiante.

D'ailleurs, demain ce sera le Mercredi des Cendres, autre jalon beaucoup moins sympathique du calendrier chrétien, annonçant le début du Carême pendant lequel il faudra manger maigre, une période redoutée par Eugène Lemaigre !

 

Bon appétit, chers lecteurs !

Bon appétit, chers lecteurs !

Publié dans Gastronomie

Partager cet article
Repost0

Le temps du mimosa

Publié le par TSF36

Tous les samedis, au Grand Marché de Châteauroux, il y a un étal de mimosa où l'on vend des bouquets de la fleur susdite au profit d'une association quelconque. Peu importe d'ailleurs que ce soit au profit des lépreux de Jakarta, des culs-de-jatte de Calcutta ou des chiens abandonnés de la Brenne. Peu importe que ce soit pour une bonne cause, car on achète du mimosa pour le plaisir, comme on achèterait un rayon de soleil, comme on achèterait un brin d'espoir. Cinq roupies berrichonnes, ce n'est pas cher pour un produit aussi désirable, qui tombe à pic par les temps qui courent. Tous les clients du marché reviennent donc avec dans leur cabas un bouquet de soleil et d'espoir.

Arrivé chez soi, on le met sans délai dans dans un beau vase rempli d'eau fraîche et on s'extasie devant ses milliers de petites boules jaunes duveteuses et odorantes qui vont ensoleiller la journée. On sait pourtant que le lendemain, dans nos appartements surchauffés, les fragiles inflorescences seront déjà flétries, et l'espoir aussi ...

Le temps du mimosa

Publié dans Botanique

Partager cet article
Repost0

Banc interdit ...

Publié le par TSF36

... mais jonquilles autorisées !

Tout espoir n'est donc pas perdu.

Parc de Blossac (Poitiers)

Parc de Blossac (Poitiers)

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>