Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eloge de Fribourg-en-Brisgau (Freiburg im Breisgau)

Publié le par TSF36

Quand on est en Alsace, il suffit de passer le pont, et on se retrouve comme par magie à l’étranger, outre Rhin, carrément en Allemagne ! Etonnant, non ?

Fribourg n’est qu’à 50 km de Colmar, juste un saut de puce en dehors de l’Hexagone, mais c’est le dépaysement assuré.

Fribourg est une grosse agglomération mais, en tant que touriste, on se limitera au périmètre de la vieille ville (Altstadt). Ce centre ville est totalement interdit aux véhicules automobiles, ce qui est une excellente chose. Il suffit de s’engouffrer dans le premier parking payant qui vous tombe sous les pneus. Le Schlossberg Garage, idéalement situé à deux pas du centre, est particulièrement recommandé, bien qu’un peu cher.

L’absence de véhicules dans la ville (sauf les tramways) permet de se balader sereinement. Le vélo constitue ici le principal moyen de transport et l’hypercentre est même totalement interdit aux vélos. C’est pour dire que le piéton est roi.

On peut donc, sans danger, se promener le nez en l’air pour admirer les architectures flamboyantes des nombreux bâtiments historiques, si merveilleusement restaurés qu’on les croirait terminés la veille.

Même avec le nez en l’air, il faut regarder aussi où on met les pieds, sous peine de tomber dans un des nombreux « bächle » (ruisselets) qui parcourent la ville. On admirera au passage les mosaïques de galets qui ornent les pavés.

Le centre de gravité est bien entendu la cathédrale (dont la flèche est hélas en travaux) entourée de son marché aux fleurs, aux légumes et aux saucisses. C’est là qu’on y trouve la « Lange Rote », longue saucisse servie dans un minuscule morceau de pain, qui semble faire le délice des autochtones.

Le coup de cœur sera pour la Konviktstrasse, une rue sinueuse qu’il serait dommage de rater. Certainement la plus chouette de Fribourg, avec ses glycines qui montent à l’assaut des murs et traversent la rue, faisant comme une voûte parfumée.

Enfin, avant de repartir, une bonne bière s’impose au Biergarten du Schlossberg, d’où on peut contempler toute la ville et les monts de la Forêt Noire qui sont … verts.

Ya pas à dire, l’Allemagne, c’est un beau pays. Et l’Europe c’est une bonne idée. Quand on pense que jadis, il fallait franchir une frontière et convertir des francs en deutschmarks pour aller chez nos voisins. Et dire que certains tordus rétrogrades voudraient remettre cela en question …

 

Publié dans Pays lointains

Partager cet article

Repost 0

Ouf !

Publié le par TSF36

On a eu chaud.

La Marine est coulée, l’Europe est sauvée, de même que la France et le Berry ! Bien joué Manu ! Chapeau bas pour les 66,1 % ! Maintenant on attend de voir … on t’a à l’œil.

Un satisfecit également  à Albin Leblanc qui arrive à 8,51 %, ainsi qu’à Dudule Lenul, qui fait 2,96 %. Pas mal pour des petits candidats.

 

En attendant, aujourd’hui, c’est la fête. Au menu :

Macron au vin blanc

Ensuite un big mac (rond)

Et en dessert, macron à la framboise

 

macron à la framboise...un pur délice ...

macron à la framboise...un pur délice ...

Publié dans Gastronomie, Politique

Partager cet article

Repost 0

Euh ... reflexion faite ... Macron Président !

Publié le par TSF36

Étant donné que mon ami Barrack Obama (fidèle lecteur du blog TSF 36) vote E.M.,

Etant donné que ledit E.M a fait preuve d'un sang froid remarquable, l'autre soir, face à une harpie ricanante ,  digne des sorcières de Macbeth, et que cette performance merite bien un petit bulletin,

Etant donné que la marche, la randonnée pédestre, je suis plutôt pour,

Etant donné que E.M. a réussi à placer dans son discours des mots rares tels que "loghorrée" et "perlimpinpin " prouvant qu'il a un excellent niveau littéraire,

Je voterai donc pour E.M. comme tout le monde, sans rien en attendre mais à titre d'encouragement.

Tant pis pour Albin Leblanc qui finalement n'était pas un tres bon choix.

Tant pis si je retourne ma veste au dernier moment.

Tant pis si je mange mon chapeau.

Tous en marche !

Vive l'Europe, vive la France, vive le Berry !

 

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

Albin Leblanc président !

Publié le par TSF36

Le duel du second tour est vraiment passionnant et il faut reconnaître que les finalistes sont tous les deux très forts. Un spectacle plein de suspense, de revirements, de croc-en-jambes, de coups de théâtre, à savourer comme on peut savourer un match de tennis de haut niveau.

Mais franchement, comment choisir entre la candidate du parti national-populiste et le candidat de l’ultra-libéralisme décomplexé ?

La première, étant la fille de son père et la tante de sa nièce, marchande d’illusions, menteuse patentée, n’inspire pas vraiment confiance. On n’est pas tenté ! Malgré son fonds de commerce dédiabolisé (il y a même, depuis deux jours, le général de Gaulle en vitrine) on sait bien que les vieux démons sont toujours dans l’arrière boutique. Donc, à dégager !

Pour le second, c’est un peu plus délicat. Ce jeune loup, ami des banquiers et de la phynance, beau garçon, surdoué, brillant, séducteur, mais avec des dents si longues qu’elles rayent le parquet, est certes plus présentable, mais ce n’est certainement pas le Messie. Mais non ! Ce serait plutôt un faux Messie. Mais si ! Et il fait furieusement penser à un de ces télé-évangélistes hystériques qui sévissent en Amérique, et auxquels la foule hypnotisée ne peut répondre qu’Amen. On voit que le jeune comédien a suivi des cours de théâtre, mais il a tendance à surjouer son rôle. Et ça ne laisse aucune illusion sur le flou de son projet politique. Et quand c’est flou, c’est qu’il y a un (jeune) loup, comme disait quelqu’un !

Cruel dilemme consistant à choisir entre avaler une couleuvre ou manger son chapeau …

Fort heureusement, il y a un troisième candidat : Albin Leblanc.

Albin Leblanc, natif du Blanc (Indre) est un berrichon intègre. Plâtrier de son état, il n’a jamais travaillé au noir. Il aime les choses simples : le vin blanc de Reuilly, le boudin blanc, le fromage blanc de chèvre. Il est membre du Parti d'en Rire, fondé par Pierre Dac et Francis Blanche. Son épouse, Blanche Leblanc, est blanchisseuse au Blanc, ce qui n’est pas un emploi fictif.

Le programme d’Albin Leblanc a le mérite d'être très clair : il se résume à une feuille blanche, donc il ne contient aucune promesse irréaliste, aucun mensonge ; alors tous les espoirs sont permis. Le candidat parfait, en somme, pour une présidence idéale.

Voilà pourquoi je voterai dimanche 7 mai pour Albin Leblanc.

 

En attendant, voici quelques brins de muguet … blanc.

 

Cliquez et approchez le museau pour sentir le parfum subtil du muguet berrichon ...

Cliquez et approchez le museau pour sentir le parfum subtil du muguet berrichon ...

Publié dans Botanique, Politique

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>