Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le haricot vert à la Déoloise

Publié le par TSF36

A la demande générale, voici une de mes bonnes recettes typiquement déoloises qui rencontrent chaque fois un vif succès auprès de mes lecteurs ... 

Achetez un beau haricot vert au marché de Déols. Faites le cuire à la vapeur juste le temps nécessaire à une cuisson "croquante". Plongez le immédiatement dans l'eau froide afin de lui conserver sa belle couleur verte.

Disposez-le artistement dans une belle assiette avec une noix de mayonnaise. Dégustez avec une tranche de bon pain frais de la boulangerie Ducoin. Accompagnez d'un verre d'eau bien fraîche.

Un pur délice !

PS Variante (pour les pauvres) On peut aussi le manger nature, sans mayonnaise ...

Harry Cover

Publié dans normalitude

Partager cet article

Repost 0

Comment faire rapidement fortune dans la TSF

Publié le par TSF36

 

Pour répondre aux légitimes interrogations des personnes qui s’étonnent de me voir mener un aussi grand train de vie en vendant de la TSF en ce début de XXI ème siècle, des vieilleries chinées pour une poignée de cacahuètes et revendues le lendemain à prix d’or, et qui voudraient bien aussi réussir dans ce secteur très pointu de la chine, je vais donner quelques conseils utiles et même dévoiler, par effet de ma grande mansuétude, certains des secrets auxquels je dois ma fortune actuelle.

Tout d’abord, il faut apprendre à se lever tôt et, à cet effet, il n’est rien de tel qu’un radioréveil et pas un de ces vieux réveils mécaniques utilisés par les chineurs de jadis et qu’on oubliait souvent de remonter, avec pour conséquence inéluctable l’arrivée tardive sur les lieux de chine et le passage sub-nasal (1) des belles pièces …

Ensuite, étant donné que les brocantes débutent très tôt et même généralement avant le lever du jour (surtout l’hiver) il est important de se munir d’une lampe de poche fiable, surtout pas ces lampes à bas prix des grandes surfaces, sources de mauvais contacts et de mauvaises surprises, inaptes à éclairer convenablement les objets convoités au milieu des ténébreux déballages d'objets hétéroclites . Munissez-vous d’une lampe torche de bonne qualité et qui éclaire bien.

La chine est une activité très physique, donc une tenue idoine s’impose pour être performant. Portez des baskets confortables, voire des runnings pour chiner plus vite que la concurrence. Portez des vêtements chauds en hiver, des vêtements légers en été afin de chiner à l’aise. Lorsqu’il pleut, évitez le parapluie, préférez la capuche qui laisse les deux mains libres. Mais ne portez jamais une tenue ostentatoire (ni trop élégante, ni trop négligée) qui pourrait induire des idées fausses chez les vendeurs. Une tenue neutre est la plus appropriée afin d'être quasi invisible dans la masse des chineurs…

Pour ce qui est des liquidités, il faut surtout penser à se munir d’une somme suffisante en monnaie locale , roupies poitevines pour chiner à Poitiers, roupies nivernaises pour chiner à Nevers, roupies tourangelles pour chiner à Tours. En effet, les marchands acceptent rarement de faire des conversions, ou alors c’est en prélevant des commissions exorbitantes …

Enfin, n’oubliez pas le sac à dos, ou la musette en bandoulière afin de pouvoir y mettre les objets chinés, du moins les moins volumineux, tout en gardant les mains libres. Ou, au minimum, un grand sac en plastique solide plié au fond de la poche.

Les chineurs les plus avisés ont toujours dans le coffre de leur véhicule un diable, afin de véhiculer sans effort les postes de TSF lourds sans risquer un funeste tour de reins qui serait diablement incapacitant dans l’exercice de cette belle profession. Voir à ce sujet un de mes précédents articles !

Venons-en maintenant à l’essentiel : Quels sont les postes de TSF à chiner et à quel prix ? A la première partie de la question, la réponse est très simple : achetez uniquement les postes qui soient vendables et évitez d’acheter des invendables qui se transformeront tôt ou tard en invendus, puis en rossignols de magasin !

Quant à la question de la somme à investir, il y a plusieurs théories.  D’après certains on peut très bien acheter et revendre à perte tout en se rattrapant sur la quantité … J’avoue que je suis sceptique …

Pour ma part, je conseillerai plutôt d’acheter le moins cher possible et de revendre le plus cher possible afin de dégager une marge bénéficiaire la plus confortable possible.

J’espère que ces quelques conseils, fruits d’une expérience de 20 ans de chine, seront utiles aux jeunes, ou aux moins jeunes, qui se lancent dans la commerce de la TSF, commerce qui, comme chacun sait, est promis à un bel avenir.

 

(1) cette expression de Xyloglossie signifie que les belles pièces vous sont passées sous le nez. ( Note du traducteur)

Diable de chineur

Publié dans normalitude

Partager cet article

Repost 0

Les rattes au beurre à la Déoloise

Publié le par TSF36

Pas beaucoup de commentaires sur ce blog ... c'en est presque désespérant ! A quoi bon se décarcasser sur un truc que personne ne lit, me dis-je parfois  ? Ou alors, peut-être que les quelques rares lecteurs ne jugent pas utile de commenter des soliloques qui sont parfaitement consensuels, politiquement corrects et sur lesquels il n'y a rien à dire ...

C'est pourquoi ce soir, je mets les pieds dans le plat et j'aborde un sujet hautement polémique, politiquement incorrect qui, j'en suis sûr, va faire grincer les dents, surtout chez les pauvres : les rattes au beurre !Tant pis si çà peut heurter certaines sensibilités, mais vous l'aurez voulu !

J'espère au moins que çà va faire réagir dans les chaumières ...

Procurez vous par tous les moyens qui vous sembleront bons quelques rattes, une variété exquise de pomme de terre réservée aux riches.

Faites les cuire à la vapeur sans les éplucher afin que les précieuses vitamines se se perdent pas bêtement dans l'eau de cuisson. Epluchez-les et disposez-les dans une belle assiette avec une noix de beurre d'Isigny et un peu de sel de Guérande, ce sel de luxe particulièrement exquis réservé aux riches.

Dégustez rapidement, en faisant fondre le beurre sur lesdites rattes encore bien chaudes et en les saupoudrant délicatement de sel. Un pur délice !

Publié dans normalitude

Partager cet article

Repost 0

Oiseaux (très) rares

Publié le par TSF36

Décidément, l’été ne semble pas vouloir nous quitter de si tôt… Après dissipation tardive des brumes matinales, comme ils disent à la TSF, ce fut encore une belle journée estivale avec une température fort clémente pour un 14 septembre. Journée consacrée à une petite randonnée pédestre bienfaisante dans une nature idéalement préservée, loin du bruit et de l’agitation de la mégalopole castelroussine … Agitation relative, mais quand même !

Journée consacrée également à l’ornithologie. Parmi les espèces observées aujourd'hui, citons le claquebec à longue queue, le gobemouche mordoré, le langoustier chevelu, la gallinule huppée, les cormorans roses, et les aigrettes monopodes, qui en dépit de leur unique patte ont un sens de l’équilibre étonnant. Ces espèces, très rares, à peine répertoriées dans les livres, ne se laissent pas facilement photographier, alors vous aurez droit à un héron cendré (espèce plus courante)  capturé à travers une longue vue (grossissement 35 x) grâce à un modeste téléphone portable. Ce sympathique héron, à l'oeil brillant d'intelligence, va ainsi connaître une gloire médiatique à laquelle rien, à priori, ne le destinait … !

Gaston, le héron ...

Publié dans normalitude

Partager cet article

Repost 0