Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chine lointaine aux confins du Berry ...

Publié le par TSF36

Hier dimanche 16 mai, enfin une belle journée depuis si longtemps.  Alors, on met les voiles de bon matin, cap nord-est pour des pays lointains, vers de nouvelles aventures.
L'autoroute est moelleuse et les vents favorables.
Six heures trente. Aubigny sur Nère s'éveillait dans la douce lumière d'un printemps retrouvé et dans l'agitation de sa grande brocante annuelle qui promettait monts et merveilles, au vu de l' immense déballage dans les rues et sous les frondaisons des platanes du parc.  Un juste équilibre entre la drouille invendable des particuliers et les beaux objets inachetables des antiquaires que les premiers rayons du soleil sublimaient.
Sous la bleuité du ciel , une adorable petite ville avec ses antiques maisons à colombages, avec ses nombreux troquets aux  terrasses accueillantes.
Le bonheur en somme de chiner dans un tel cadre, même s'il s'avéra qu'il  n'y avait pas grand chose à chiner ; on devient peut-être difficile, sur ses vieux jours.
Qu'importe, une belle journée dans un pays exotique, par les temps qui courent, il faut reconnaître que ça n'a pas de prix ...

 

aubigny1.jpg

 

aubigny2.jpg

 

aubigny3.jpg

 

aubigny4.jpg

 

aubigny5.jpg

 

aubigny6.jpg

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

Halte aux voleurs de printemps !

Publié le par TSF36

Depuis le début de Mai, où d'habitude on fait ce qui nous plait, Méteo France s'ingénie à nous déplaire en nous confisquant le printemps.
Qui est responsable ? Très simple, il suffit de chercher à qui cela profite !
C'est bien évident que les services de la météo sont de mèche avec la grande conspiration des marchands de charbon, de gaz, de fioul, d'électricité et de parapluies qui font leurs choux gras de ce printemps hivernal. Les chaudières, qu'on avait cru devoir arrêter, se sont remises à tourner à plein régime afin de remplir les poches de tous ces exploiteurs, qui pour assouvir leur soif de profit nous ont volé le printemps.
Et que font nos "grands" responsables politiques? Rien évidemment, puisqu'ils sont complices de cette grande conspiration...
Alors, quel temps fera-t-il pour ce long week-end de l'Ascension ? Je vous le donne en mille...
Il fera un temps de cochon.

 

cochon.jpg

Felix Nimbus, météorologue conspirationniste  du blog TSF 36

Partager cet article
Repost0

Brocante de Déols : l'embarras du choix

Publié le par TSF36

La vie du chineur est un long chemin de choix.

Des choix parfois mûrement réfléchis, souvent aléatoires. Des choix dans la date, certes, mais aussi des choix dans le lieu. Faut-il aller à Villentrois, à Mers-sur-Indre, rester à Déols, ou bien aller à Thouars ?
Quand le réveil est tardif, on choisit généralement d'aller chiner au plus près de chez choix soi, ce qui n'est pas toujours le plus mauvais choix.
La brocante de Déols offrait en effet l'occasion idéale d'aller chiner à pied, avec un bilan carbone proche de zéro.
Ah! quel bonheur d'arpenter dès potron minet la route d'Issoudun devenue exceptionnellement piétonne pour l'occasion, en furetant parmi les merveilleux étalages s'étalant aux yeux émerveillés du fureteur matinal. Mille tentations s'offraient à la convoitise de l'amateur d'art et de beaux objets, qui se trouvait de nouveau confronté à la problématique des choix.
Ici, c'était un plateau à fromage en céramique orné d'une représentation de l'Eglise de Nohant et du portrait de George Sand en médaillon. Plus loin, on s'arrêtait médusé devant une poubelle de table en grès en forme de cochon. De l'autre côté de la rue, on tombait en arrêt devant un superbe bénitier en plastique marqué "Souvenir de Lourdes". Encore plus loin, un tableau en relief représentant un chamois sur fond de montagnes enneigées et marqué "Souvenir d'Annecy". Comment choisir entre de telles oeuvres d'art ?
Quand on hésite entre deux possibilités, on appelle çà un dilemme. Mais quand quatre choix se bousculent dans sa tête, c'est un quadrilemme ! Insoluble ! Alors on décide qu'on ne décidera rien, que ce sera l'indécision qui aura le dernier mot et on rentre bredouille à la maison, en se félicitant d'avoir pour une fois chiné écologiquement, sans émission de carbone et d'avoir ainsi contribué à sauver la planète.

Et sauver la planète, finalement, ce n'est pas un mauvais choix ...

 

choix.jpg

Photo Isidore Lafouine

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

Pour en finir avec l'Alsace

Publié le par TSF36

Bis repetita placent... Certes, mais il faut tout de même relativiser, car ce qui était valable à un moment donné ne l'est parfois plus à un autre moment.
Ainsi, pouvait-on  lire l'an dernier sur ce Modeste Blogounet un éloge dithyrambique du baekoffa de la Musardière à Colmar :


Eloge du Baekoffa alsacien

Hélas, il semble que les temps aient changés et que ce plat sublime en 2009 soit devenu simplement bon en 2010. Car cette année, adieu les baies de genièvre, le bâton de cannelle, l'anis étoilé et la branche de romarin. D'extraordinaire, ce plat était devenu très ordinaire.

Il est fort à craindre qu'au train où vont les choses, le cuisinier de la Musardière supprimera les 3 viandes de la version 2011 , ne laissant que les pommes de terre et les carottes se battre en duel au fond de la terrine.
Et hop ! une étoile en moins pour la Musardière pour l'oubli de l'étoile d'anis !
Dommage, car il était bien sympa ce petit restaurant malgré un service un peu speed, une carte assez pauvre en spécialités locales et des tarifs un peu élevés, comme dans tous les restaurants de Colmar...


musardiere.jpg

Eugène Lemaigre, critique gastronomique du blog TSF 36

Publié dans Gastronomie

Partager cet article
Repost0