Une brocante sympa ! (Le Chatelet -sud du Cher)

Publié le par TSF36

Le chineur invétéré possède certainement un sens particulier dont le commun des mortels est dépourvu, celui qui lui permet, au bout de cinq minutes d'observation, de porter un jugement définitif sur la qualité et la sympathie d'une brocante dominicale.
Ainsi, la brocante du Chatelet, obscure bourgade du Cher, promettait-elle monts et merveilles lorsque votre Très humble et dévoué serviteur  Isidore Lafouine y débarqua dès l'aube. Il y avait une petite rue en pente débouchant sur un mail de tilleuls devant une vénérable église romane des XI ème et XIIème siècles avec des roses trémières dans tous les coins.  Un cadre vraiment sympa, si toutefois, more geometrico,  on peut attribuer de la sympathie à un cadre. Il y avait aussi un champ en contrebas, sympa lui aussi. Tout cela était déjà envahi par de nombreux stands de particuliers et de professionnels (sympas, bien sûr) en cours d'installation et présentant déjà, outre la drouille habituelle, aussi de beaux objets anciens (et je dirais même assez sympas)  Et pas l'ombre d'un chineur connu ; la concurrence, du moins, restait invisible.
Toutes les chances de dénicher, sinon la perle rare, du moins un objet sympa, étaient donc réunies.
Hélas la perle rare ne fut pas dénichée et Lafouine dut se contenter de fouiner en vain, en savourant la possibilité d'une trouvaille, la potentialité du miracle, ce qui est déjà bien gratifiant par rapport à certains vide-poubelles où l'on sait d'emblée que nul espoir n'est permis et qu'on eût mieux fait de rester au lit. D'ailleurs pourquoi ne qualifie-t-on pas des derniers d'"antipas", un adjectif  qui enrichirait la langue française ?
Deux baies molles toutefois à cette agréable promenade en ces lieux : premièrement, le café servi au stand du comité des fêtes était archi-bouillant et il fallut attendre un temps certain afin que le breuvage ne devînt buvable ; secondement, les croissants étaient mous et il n'est rien de pire que d'avoir à tremper des croissants mous dans du café brûlant servi dans un gobelet en plastock...
Bref, nonobstant ces quelques baies molles, ce fut tout de même une petite balade sympa !

 

                                                                  Isidore Lafouine, chineur sympa

 

chatelet1.jpg

 

chatelet2.jpg

 

chatelet3.jpg

Publié dans Chine

Commenter cet article