Les charmes discrets de Châteauroux

Publié le par TSF36

Non, il n’y a pas que des horreurs bétonesques dans le centre de Châteauroux. Mais il est vrai qu’il faut s’être levé du bon pied, bénéficier d’un rayon de soleil (denrée rare ici comme ailleurs), lever le nez en l’air et ouvrir le bon œil pour (re)découvrir les trésors architecturaux devant lesquels on est passé mille fois dans la plus grande indifférence.

Ainsi, cet immeuble Art-Nouveau au 16 rue de la République, construit vers 1907, avec ses balcons en lignes courbes et sa profusion de sculptures florales. Certainement la plus belle façade de Châteauroux, qui mériterait une petite cure de rajeunissement.

photos-2014-0246.jpg

 

photos-2014-0251.jpg

 

Et l'Hotel des Postes ! Bel exemple d’architecture Art-Déco. Œuvre de Louis Suard et Paul Guadet datant de 1928 . N’a-t-elle pas fière allure, cette proue de navire fendant l'espace et le temps ?

photos-2014-0255.jpg

 

Et pour terminer avec des fleurs, au 31 de la rue Victor Hugo, une superbe loggia avec mosaïques Art-Déco de 1923, des architectes Gaud et Grelier. Certainement le seul exemple de ce style dans la capitale du Bas-Berry ...

photos-2014-0240.jpg

 

Finalement, Châteauroux n’est pas une ville aussi moche qu’on le dit. Disons qu' elle révèle ses charmes discrets avec parcimonie ...

 

Publié dans Berrichonnitude

Commenter cet article

Duszka 07/08/2014 07:54


Oui, capter le charme de cette ville se mérite  : il y  faut une belle dose d'optimisme et un "savoir regarder".