Le site Corot à Saint-Junien (Haute-Vienne)

Publié le par TSF36

Il s’agit d’une partie encaissée de la vallée de la Glane, où le peintre Jean-Baptiste Corot avait l’habitude d’installer son chevalet. On y accède à partir de Saint-Junien en suivant les panneaux idoines, par une route très étroite descendant au fond de la vallée. L’entrée du site n’est pas très engageante, près des bâtiments grisâtres d’une usine désaffectée.

Mais dès qu’on s’engage sur le sentier, le charme opère.  C’est un lieu magique, surtout dans la chaude lumière d’une douce journée d’automne. Quand on ne s’appelle pas Corot, on se contente de prendre des photos …

DSC02329.jpg

 

DSC02330.jpg

 

et même des videos, c'est encore plus beau ...

 

 

avec un lied de Schubert en prime ... encore un choix musical fort pertinent pour un vendredi, jour du poisson.

P.S. On remarquera au passage une plante rare : l'Osmonde Royale, une grande fougère qui pousse les pieds dans l'eau et qui fait partie de la flore remarquable du lieu.


Publié dans Pays lointains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sittelle 17/11/2012 13:22


Superbe paysage, comment résister à ce magnifique diapo ; et la truite n'est pas fumée.  Corot a peint beaucoup par chez nous : Rolleboise, Mantes, Auvers, où il avait relogé le pauvre
Daumier. Isidore aurait pu jeter, négligemment son bonnet rouge sur un rocher, pour un p'tit clin d'oeil à Corot; comme on voit sur la toile du pont de Mantes ou à l'atelier de Daubigny à Auvers;
mais la famille Daubigny ne permet pas les photos, dommage 


http://www.van-gogh.fr/atelier-daubigny-auvers-sur-oise.php

Duszka 17/11/2012 08:45


Cela me rappelle beaucoup le magnifique site des moulins de la Sédelle. Fougère et musique en moins, elle est bien belle cette baigneuse.