Le miracle de Pâques

Publié le par TSF36

Enfin Nicolas Hulot est soudainement devenu anti-nucléaire en ce lundi de Pâques! Mieux vaut tard que jamais. Il faut reconnaître que pour un candidat écolo, ça fait déjà plus sérieux.
Etant personnellement convaincu, depuis les années 70 que le nucléaire est la pire saloperie (et le mot est faible) jamais inventée par l'Homo dit Sapiens, je m'étais comme tout le monde plus ou moins endormi sur cette question.
Il faut dire que les discours officiels (de tous bords) auraient presque fini par nous convaincre que le nucléaire, c'est pas si mal que ça puisque ça ne produit pas de gaz à effet de serre. C'est donc quasiment de l'énergie verte ...
Heureusement, tout cynisme mis à part,  une petite catastrophe nucléaire de temps en temps, ça fait pas de mal et ça permet de retrouver un peu de bon sens et de  remettre les idées en place.
On nous dit que toutes les inventions humaines génèrent des risques. C'est vrai : les automobiles sont la cause des accidents de la route. Les trains peuvent dérailler. Les bateaux peuvent couler, les avions peuvent tomber, causant des catastrophes plus ou moins catastrophiques. Mais jusqu'où peut on considérer que les activités humaines ont des risques "acceptables" ?
Dans le cas des catastrophes nucléaires, ce ne sont pas quelques centaines de morts, mais des centaines de milliers avec, en plus, de vastes territoires transformés en no man's lands, rayés de la carte pour de nombreuses générations. Ceux qui ont aimé Tchernobyl aimeront aussi Fukushima ...  Les risques sont sans commune mesure avec les autres activités humaines même les plus dangereuses.
Mais le pire de tout, en dehors des catastrophes (impossibles en France, bien entendu !) c'est de laisser aux générations futures le soin de se dépatouiller avec des saloperies dont on ne sait pas actuellement quoi faire. Dans ce domaine, on ne maîtrise rien. Outre les déchets de combustible qui resteront dangereux et qu'il faudra gérer jusqu'à perpète, il y a aussi les centrales elle-même. Leur démantèlement semble bien utopique. Il faudra peut-être les recouvrir de sarcophages de béton, qui se fissureront régulièrement et qu'il faudra régulièrement remplacer pendant des siècles. Sympa pour nos descendants...
Bonjour également le bilan énergétique et l'énergie quasiment gratuite dont on rêvait au débuts du nucléaire ! Rentable, elle ne l'aura été qu'à court terme pour nos dirigeants à courte vue, mais si on compte les frais colossaux (et le prix humain inquantifiable)  qu'il faudra engager à très long terme pour se prémunir contre les conséquences de cette colossale erreur technologique,  il faut bien reconnaître que le nucléaire est la source d'énergie la plus ruineuse jamais inventée ...

Sur ce coup là l'Homo (soi disant) Sapiens a eu tout faux !


Alors, qu'attend-on pour sortir de cette voie sans issue? Une autre petite catastrophe à Fessenheim ?
Non, quand même pas ! Ce serait dommage, car j'aime bien l'Alsace, ses maisons polychromes à pans de bois, sa gastronomie, ses vins et ses cigognes ...
 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article