L'horizon chimérique...

Publié le par TSF36

Découvrez la playlist la mer est infinie avec Dalton Baldwin


 La Mer est infinie et mes rêves sont fous.
 La mer chante au soleil en battant les falaises
 Et mes rêves légers ne se sentent plus d'aise
 De danser sur la mer comme des oiseaux soûls.

 Le vaste mouvement des vagues les emporte,
 La brise les agite et les roule en ses plis ;
 Jouant dans le sillage, ils feront une escorte
 Aux vaisseaux que mon cœur dans leur fuite a suivis.

 Ivres d'air et de sel et brûlés par l'écume
 De la mer qui console et qui lave des pleurs
 Ils connaîtront le large et sa bonne amertume ;
 Les goélands perdus les prendront pour des leurs.

Jean de la Ville de Mirmont (1886-1914)
Musique de Gabriel Fauré (1845 - 1924)

interprété par Gérard Souzay et Dalton Baldwin (piano)

 



... Mais l'étang de Bellebouche est petit et mes rêves se sont enfuis ...

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le scribe de service 03/12/2009 20:08


Désolé ! Le lecteur de Deezer ne permet pas de lire dans l'ordre les sublimes mélodies de ce cycle sublime. C'est vraiment du n'importe quoi.
Bon, d'accord, Deezer c'est gratuit; on en a donc pour son argent !
Achetez plutôt l'intégrale des mélodies de Fauré.


Duszka 21/11/2009 08:31


Les eaux plates, dormantes, sages et mystérieuses de notre Berry se veulent consolatrices pour les regards perdus qui manquent d'horizon...