Eloge de Montélimar

Publié le par TSF36

Il n'est pas nécessaire d'être amateur de nougat pour faire l'éloge de Montélimar. En effet, cette substance à base de miel, d'amandes et quelques autres composants, qui colle aux dents et fait la fortune des dentistes n'est pas le seul intérêt de cette agréable petite ville de la Drôme.

Il y a un château très antique, dit château des Adhémars - dont les pierres ont précisément la couleur du nougat - et d'où la vue sur les toits roses de la ville est imprenable.

Dans le centre ancien, on peut voir de hautes maisons aux façades pastel de trois étages avec des génoises, qui sont une des particularités de l'architecture méridionale.

Il y a un très joli parc avec un petit lac et des oiseaux plus ou moins rares. Et il y a surtout les "Allées Provençales" avec leurs doubles alignements de platanes et les innombrables terrasses de cafés et restaurants animés jusque tard dans la nuit. C'est là qu'on peut déguster les fameuses ravioles de la Drôme et le fameux nougat glacé sur coulis de framboises qui a le grand mérite de ne pas coller aux dents !
Il y a enfin le moderne quartier Saint Martin - d'une modernitude raisonnable -  avec ses oliviers et son jardin de senteurs, où les effluves de lavande se mêlent à celles de la sauge et du  romarin.
Tout cela contribue à faire de cette petite ville de 32900 habitants, pas spécialement touristique, un lieu où il fait bon vivre. Même les cigognes, en route pour l'Afrique s'y arrêtent parfois pour passer la nuit.

Ci-dessous, un modeste diaporama avec la musique de Michel Petrucciani  (1962 - 1999) qui était originaire d'Orange, pas très loin d'ici.

 

 

 

Publié dans Pays lointains

Commenter cet article

Duszka 08/09/2011 07:46


Magnifique balade ! Bravo.