Eloge de La Rochelle

Publié le par TSF36

Quitter une ville moche et moribonde pour se retrouver quelques heures plus tard dans une ville magnifique et pleine de vie, ça fait un choc !


photos-2013-2428.jpg

Mais, aussi curieux que cela puisse paraître, ma première impression de La Rochelle fut d’abord olfactive sur la promenade qui longe le bord de mer : à droite les effluves marins aux puissants aromes d’algues, d’iode et de sel, alors qu’à gauche une haie fleurie d'orangers du Mexique (Choisya ternata) répandait ses fragrances exotiques. Une étonnante stéréophonie olfactive …


DSC02901.jpg

La ville est très belle avec ses trois tours gardant l’entrée du vieux port, même si on l’a vue cent fois en carte postale. Les automobiles ont été bannies du centre, secteur préservé où le piéton est roi et la petite reine … est reine. D’ailleurs La Rochelle a été une des premières villes à développer un service de vélos en libre service, des vélos jaunes en l’occurrence.


DSC02912.jpg

Il y a aussi la superbe porte de la Grande Horloge donnant accès aux rues commerçantes, lesquelles sont pourvues d’arcades sous lesquelles il y a de très nombreux commerces qui semblent florissants. Pas un seul n’est à vendre ni à louer !


DSC02752.jpg

Il y a aussi le vieux marché, très animé 7 jours sur 7 où l’on trouve de merveilleux étals de produits de la mer et de la terre.


DSC02929.jpg

DSC02923.jpg

Il y a aussi des espaces verts à profusion, une petite plage, un casino, la longue promenade du bord de mer et l’animation incessante des bateaux dans le port.


DSC02753.jpg

Il y a aussi des marchands de glace proposant une centaine de parfums différents et inattendus.


DSC02949.jpg

La Rochelle est une ville au charme fou, où il fait bon flâner, le nez en l’air, sans but précis, au hasard des sensations nouvelles.

Le quartier du vieux port est certes le plus fréquenté par les touristes et c’est là donc que fleurissent les attrape-touristes. La longue enfilade des malboufferies située sur le Cours des Dames (ci-dessous) est à éviter à tout prix.


DSC02942.jpg

Je ne citerai pas ce restaurant, pourtant très connu, où on vous sert une mouclade minuscule et où l’accompagnement optionnel (minuscule portion pommes de terres) est facturé 4 € en plus, et où on a le choix entre un verre de blanc de 12 cl ou un verre de 18 cl au prix exorbitant !

Fort heureusement, Eugène Lemaigre, qui a le nez fin, a encore réussi à dénicher une bonne adresse dans une petite rue piétonne à l’écart du vieux port : l’Amaranthe, 14 rue Bletterie. La carte, très réduite, avec un choix minimaliste est un signe qui ne trompe pas : ici pas de congelé micro-ondé, mais rien que des produits frais et du fait maison. Idéal pour conclure la visite de cette merveilleuse ville du bout du monde et cependant si proche ...


photos-2013-2425.jpg

                                                 pauvres bêtes ...

Publié dans Pays lointains

Commenter cet article

sittelle 27/06/2013 20:56


C'est en quoi le canapé des pôv'bêtes ? miam... De bons souvenirs de vacances avec mes parents, je passais les matinsées avec mon père au Museum, un grand foutoir/cabinet de curiosités alors !
merci de remonter les images, plus calmes en 62 ; les pauvres Rapatriés débarquaient au port et il y avait des marais pleins de mini-rainettes qui sautaient sur nos vélos le long des Minimes;
avant l'arrivée des parigots...