Eloge de l'Ile de Ré (3) Ars-en-Ré

Publié le par TSF36

Toujours plus à l’Ouest ! Ars-en-Ré se trouve sur une presqu’ile juste reliée à l’ile principale par une étroite bande de terre de quelques dizaines de mètres (l’isthme de Martray). C’est la principale agglomération de ce presqu'ilot constitué à moitié de marais salants. On ne sait plus où finit la mer et où commence la terre, tant les éléments sont imbriquée dans une étrange mosaïque, ainsi qu’on peut le voir sur la vue satellite de Google Earth :

Agrandir le plan

 

Le village en lui-même est assez conforme à ce qu’on a déjà vu à La Flotte et à Saint Martin : maisons basses aux façades blanches, volets verts et roses trémières dans les venelles.

DSC02832.jpg

Il y a même la Venelle du Paradis !

DSC02876.jpg

Mais ce qui fait la singularité d’Ars, c’est son curieux clocher noir et blanc, apparemment incongru,  qui se voit à des kilomètres à la ronde.

DSC02831.jpg

On apprend alors que c’est un « amer ». Ce terme, peu utilisé en Bas-Berry, désigne un "point de repère fixe et identifiable sans ambiguïté utilisé pour la navigation maritime".

A quelques encablures de là, il y a le village de Loix et son « écomusée du marais salant » dont la visite est fort intéressante grâce aux explications lumineuses du saunier de service. Si vous croyez que la récolte du sel consiste simplement à attendre que l’eau s’évapore dans des bassins pour récupérer le sel, vous verrez que ce n’est pas si simple. Ces techniques ancestrales sont même très complexes et demandent beaucoup de travail de la part de la centaine d’exploitants qui perpétuent encore cette activité. Ci-dessous une belle maquette représentant les marais salants avec, dans le fond … Le clocher d’Ars-en-Ré (au cas où vous ne l'auriez pas reconnu)

DSC02880.jpg

Il y a un mignon petit port de plaisance à Ars, avec des jolis bateaux blancs et des terrasses de restaurant avec vue sur le port et les bateaux blancs, mais maintenant on commence à connaître la musique et on ne tombe pas dans les pièges à touristes. Eugène Lemaigre a encore déniché une bonne adresse : « Le Grenier à Sel » dans une petite rue discrète, avec une agréable terrasse dans un jardin à l’ombre des oliviers et des lauriers roses. Une adresse assez atypique. Certes les produits de la mer sont bien présents mais les influences orientales sont très affirmées. Une heureuse rencontre (réussie) de la gastronomie française traditionnelle et des saveurs lointaines. 

Encore quelques images d'Ars-en-Ré avant de poursuivre la route toujours plus loin vers l'ouest, vers de nouvelles aventures toujours plus palpitantes...

DSC02874.jpg

 

DSC02878.jpg

 

DSC02879.jpg

                                   Pas mécontent de celle-là !

Publié dans Pays lointains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Duszka 24/06/2013 17:08


 


Magnifiques photos, tout l'esprit de ce village/phare est là ! la dernière avec coquelicots et clocher est tout particulirement réussie. MERCI.