Eloge de l'écureuil

Publié le par TSF36


Contrairement à Solange la Mésange, à Georges le Rouge-Gorge et à Gaston le Héron, l'écureuil, du fait de la rareté des rimes en -euil, n'a pas de prénom. Il est ipso facto voué à l'anonymat ... du moins en France, car chacun sait que les écureuils anglais s'appellent tous Averell the Squirrel.
Quoi qu'il en soit, l'écureuil est un animal remarquable à plus d'un titre. Outre ses dons d'acrobate qui lui permettent d'évoluer dans les arbres et même de grimper aux murs et de les descendre la tête en bas, c'est aussi un gestionnaire qui sait gérer, et dont nos grands économistes pourraient s'inspirer avec profit.
Il gère parfaitement son stock de noisettes qu'il entrepose dès l'automne dans des caches connues de lui seul afin de ne manquer de rien pendant la mauvaise saison.
Mais là où il dépasse de loin tous nos grands gestionnaires, c'est dans la gestion des ressources à très long terme. En effet, on le voit souvent enterrer nombre de noisettes à la bonne profondeur dans des endroits aléatoires. On pourrait trouver absurde ce comportement, vu qu'il ne peut pas se souvenir de toutes ces caches contenant une seule noisette. Et pourtant, s'il agit ainsi, ce n'est  pas pour les déterrer et les manger ultérieurement, mais pour faire pousser d'autres noisetiers qui produiront des noisettes pour les futures générations d'écureuils. Il a tout compris au développement durable.
Nous autres, homo (soi-disant) sapiens, avons pris le parti de manger les noisettes jusqu'à la toute dernière.
Laquelle des deux espèces animales est la plus bête ?

Publié dans Zoologie

Commenter cet article

Duszka 26/06/2011 09:48


Oui, celle-là, hélas !! Bon dimanche sous le sirocco, les cardio-pulmonaires devront rester bien sages aujourd'hui.