Cosmologie meringuée

Publié le par TSF36

Il est dans la grande ville de Tours une pâtisserie, sise rue Palissy, dans laquelle sont vendues moultes gourmandises de dimensions fort étonnantes.
Il est vrai qu'au pays de Rabelais et de Gargantua, la petitesse n'est pas de mise. On peut y acheter en particulier, en échange de quelques roupies tourangelles, de
gargantuesques meringues qui feraient pâlir de jalousie celles de la pâtisserie Ducoin, sise à Déols, ainsi que de toutes les pâtisseries Ducoin de France et de Navarre.


Mais ce n'est point par gourmandise que je poussai ce jour d'hui, l'huis  de la susdite échoppe. Non, c'était dans un but d'observations purement scientifiques sur cet objet singulier qu'on nomme une meringue, un objet symbolique propice aux méditations les plus profondes.
En effet, une meringue présente de nombreuses analogies avec l'Univers ; on peut même dire qu'elle est une métaphore de l'Univers.



D'abord, elle illustre parfaitement la notion d'expansion : le volume de mélange sucre + blanc d'œuf que le pâtissier a déposé sur la plaque était très petit à l'origine, et c'est la chaleur du four qui l'a fait gonfler si considérablement. Exactement comme l'expansion de l'Univers depuis le big bang.

On remarque aussi qu'une meringue est très légère. Si on la coupe et qu'on observe sa structure, on voit qu'elle est composée essentiellement d'air et que la matière proprement
dite est très raréfiée. Exactement comme l'Univers constitué presque uniquement de vide dans lequel la matière représente un volume infime.



Enfin, on constate que si chaque meringue a globalement une apparence identique vue de loin, il n'en est pas deux semblables quand on les observe de plus près. C'est que la genèse des meringues obéit aux lois incontournables de la physique qui les voue nécessairement à l'expansion, mais sans empêcher le jeu du hasard qui leur permet toutes les fantaisies dans le détail de leur forme.
Exactement comme l'Univers qui fonctionne autant  par le hasard que par la nécessité.


Nous vivons tous dans une gigantesque meringue, mais nous ne le savons pas ...

Publié dans Gastronomie

Commenter cet article

Victor 10/11/2009 15:29


Bonjour
"Nous vivons tous dans une gigantesque meringue, mais nous ne le savons pas ..." a dit l'auteur déolois.
Et c'est pour cela que ça n'est pas du gâteau...
Sur cette pensée, je vais me faire une tarte au citron... meringuée bien sûr !
Victor


Duszka 08/11/2009 09:42


Pauvres diabétiques !!!! Jolies photos, texte succulent...