Balade automnale sur une ballade de Chopin

Publié le par TSF36

De retour du salon de la gastronomie, en ouvrant la porte de l’ordi, je vois qu’il y a encore, au frais, quelques images sur les rayons ; des images de balades en divers endroits du Berry sans aucun lien entre elles et dont je ne savais que faire. Il serait dommage qu'elles se perdissent, car elles n’ont pas atteint la DLC et doivent être encore consommables.

Bon, alors on va faire mariner tout ça dans une ballade de Chopin et de rajouter un petit grain de sel, une gousse d’ail et une feuille de laurier (qui est tombée de ma couronne). On fait mijoter une heure sur Youtube . Yapuka touiller et voilà, en deux coups de cuiller à pot, un diaporama qui semble parfaitement comestible. Avec rien que des produits locaux et de saison.  C’est çà l’art d’accommoder les restes !

 

 

 


Publié dans Berrichonnitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Duszka 22/11/2012 09:12


Me suis consolée dans la forêt près de Crozant...

Duszka 21/11/2012 09:13


J'ai pourtant des commentaires réguliers... conflit entre blogspot et overblog ? Allez savoir...

Duszka 21/11/2012 08:15


Ma balade d'automne dans la région de Crozant, hier, a été une surprise... voir mon blog.

TSF36 21/11/2012 09:07



Ben ça, c'est un scoop !
Voilà à quoi devait ressembler le paysage avant la construction du barrage.
Mais j'ignorais qu'EDF faisait un vidage du lac. On nous cache tout, on nous dit rien ...
Merci pour cette info.

Isidore


(impossible de laisser un commentaire sur votre blog. J'ai abandonné ...)



sittelle 19/11/2012 14:13


Le Berry pousserait-il jusqu'au Vexin/Mantois pour l'énigme du jour ? 

Duszka 18/11/2012 08:34


La main des hommes fait aussi bien que Dame Nture en ses ecubérances. Ehémère saison de la beauté avant la chute.

sittelle 18/11/2012 08:12


Merci Paul... c'est tellement beau que j'en ai le blues ce matin; et bien saturé comme ces superbes pourpres et violets. Ce matin, dehors: études de gris, en
aquarelle, technique humide sur humide; et dire que ça va durer jusqu'en février, au moins...