A la recherche du temps gagné ...

Publié le par TSF36

 

... pour éviter d'intituler cela "Eloge de l'informatique"!

 

Longtemps je me suis couché de bonne heure. Mais ce ne fut pas le cas hier soir, car j'avais quelques courriels  auxquels il fallait que je répondisse rapidement.
J'allumai donc l'antique PC, un modeste PC sans marque datant de 2004, un assemblage hétéroclite  de composants divers regroupés dans un lourd boîtier caché sous le bureau et refroidi par de puissants ventilateurs dont le vrombissement rassurant permettait de s'assurer qu'il était bien en fonctionnement.
Au bout d'un temps certain l'écran finit par afficher le "bureau de Windows" en diffusant une merveilleuse mélodie. Notons au passage la beauté paradoxale de ce concept. Jadis, à l'ère pré-informatique, les bureaux avaient des fenêtres ; maintenant, grâce à Bill Gates, ce sont les fenêtres qui ont un bureau ...
Enfin, j'allais pouvoir me mettre au travail et répondre à mon courrier en retard ainsi que la politesse la plus élémentaire m'y obligeait. Hélas, à ce moment, une bulle informative surgit du bas de l'écran pour me signaler que des mises à jour de sécurité pour Windows étaient disponibles et que j'avais intérêt à les télécharger et les installer fissa, sinon les pires malheurs risquaient de m'arriver.
Bon, d'accord, que j'ai dit avec résignation, et j'ai installé cette mille et unième mise à jour. Lorsqu'elle fut installée, un autre message informatif me signala que je devais redémarrer l'ordinateur pour qu'elle fût prise en compte par le système. Ce que je fis. Windows, cette fois mis encore plus de temps à redémarrer, mais finalement  il s'ouvrit.
J'allais enfin pouvoir répondre à mon courrier en retard. Hélas, ce fut alors mon anti-virus Avast (gratuit mais casse-pieds de première catégorie) qui m'afficha un gros pavé m'invitant à télécharger et installer la toute dernière version, miraculeuse sans doute, afin d'être encore plus en sécurité.
Bon, d'accord, que j'ai dit avec résignation, et j'ai installé l'ultime version d'Avast afin de rester au top de la sécurité. Ca a mouliné encore un certain temps et finalement ça s'est installé sans anicroche. J'ai encore eu droit à un message informatif m'enjoignant à redémarrer le système. Ce que je fis. Windows se ferma, puis se rouvrit au bout d'un temps certain. L'antivirus Avast se mit à mouliner pendant encore un certain temps et m'afficha fièrement que tout était à jour et que je n'avais plus rien à craindre des méchants virus.
Enfin, j'allais pouvoir me mettre au travail et répondre à mon courrier.
Un petit tour sur le web avant de commencer. Je lançai donc, d'un clic gauche de souris adroite, mon navigateur favori : Firefox. Mais alors qu'il s'ouvrait, il me signala que la version 5 était enfin disponible et qu'elle marchait 6 fois mieux que l'ancienne version et que je ferais bien de l'installer si je ne voulais pas passer pour un ringard ou pour un passéiste indécrottable !
Bon, d'accord, que je me suis dit. Allons y pour Firefox 5 puisque c'est le top de la modernitude et j'ai installé la bestiole (un panda roux en l'occurence). Ca a mis un certain temps et même un temps certain à se télécharger et à s'installer. Et Dieu merci, il ne m'a pas demandé de redémarrer Windows. Sympa cette bestiole !
Et pendant que j'admirais le nouveau look de Firefox (en fait absolument identique à l'ancien) une bulle informative est apparue au bas de l'écran pour m'informer qu'une nouvelle version de Java était disponible que je devais l'installer afin de bénéficier des fabuleux avantages de cette fabuleuse et nième mise à jour de ce machin que je sais même pas à quoi ça sert ! Alors là, j'ai dit NON et j'ai cliqué sur la petite croix de la bulle pour la faire disparaître. Notons au passage cet autre concept intéressant de croix dans les bulles ...
J'allais enfin pouvoir répondre à mon courrier en retard.
C'est alors que j'ai jeté un œil sur la pendule en bas à droite de l'écran et j'ai vu qu'il était minuit passé.
Damned, que je me suis dit, c'est encore râpé pour ce soir !
J'ai alors définitivement arrêté Windows d'un clic de mulot rageur et j'ai goûté avec délice le silence auquel le vrombissement des ventilateurs avait fait place, en pensant avec nostalgie au bon vieux temps où on écrivait son courrier à la plume, au stylo, ou avec une Remington portative, sur une feuille de papier qu'on glissait dans une enveloppe qu'on timbrait avec des timbres qu'on léchait avec sa propre langue et qu'on allait déposer dans une jolie boîte jaune ou au bureau de poste...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Victor 06/08/2011 20:33


Bonsoir cher ami

La recherche du temps gagné vous aurait-elle fait voir rouge ?
Victor


TSF36 06/08/2011 21:28



Non pas vraiment, mais au bout de 20 années de vie commune avec Windows, je sens que notre relation est presque arrivée au point de rupture.


Au-delà des fenêtres, il y a des pommiers ...



Elodie 06/08/2011 20:04


Pour ma part ce sont les tonitruant 'votre base virale a été mise à jour' qui me mettent en boule.


TSF36 06/08/2011 21:15



On peut facilement désactiver cet avertissement assommant  en allant dans le panneau de configuration de Windows / sons système / Avast /  et le remplacer par un son plus discret, voire
un silence ... (ce que j'ai fait).