Les Eyzies de Taillac, capitale de la préhistoire

Publié le par TSF36

Les-Eyzies-de-Taillac, capitale de la préhistoire, c’est un modeste petit bourg de 909 habitants qui s’étire le long d’une route très fréquentée reliant Périgueux à Sarlat. En été, ô miracle, la population est multipliée par dix. Ils sont vraiment forts, dans le Périgord.

Tout au long de la route, s’alignent des boutiques de souvenirs d’un goût exquis, des pizzerias et autres mange-vite pour touristes pressés. Il y a tout de même une pâtisserie sympathique où on peut se procurer d’excellents gâteaux aux noix et à la pâte d’amande (un pur délice). Partout, fleurissent des horodateurs voraces, mais il suffit, pour échapper à leur voracité, d’utiliser le parking gratuit situé à 500 mètres, au bord de la Vézère. Un village très banal à priori, comme une station de bord de mer, mais il suffit de lever les yeux pour comprendre ce qui a bien pu plaire à nos ancêtres au point d’y élire domicile pendant des siècles. La falaise calcaire qui surplombe la vallée fournit un remarquable abri sous roche, l’endroit rêvé pour couler des jours heureux en ces temps anciens.

Pour l’homme paléolithique, un abri sous roche orienté plein sud, c’est vraiment le top. D’abord, on est à l’abri de la pluie, de la neige, de la grêle, du vent et autres désagréments tout aussi … désagréables. On y bénéficie d’un ensoleillement maximum, et la nuit, le rocher restitue la chaleur accumulée pendant le jour. Génial non ?

Et tout ça pour pas un rond. Quand on connaît le prix actuel de l’immobilier en Dordogne, on se dit que nos ancêtres Homo Sapiens étaient vraiment des petits veinards.

De plus, ils avaient une vue imprenable sur la vallée de la Vézère, rivière très poissonneuse, sur les forêts giboyeuses et champignonneuses qui s’étendent sur l’autre coteau. A l’hypermarché Cro Magnon du coin, il suffisait de se servir. Tiens, on prendrait bien du bison aujourd’hui, pour changer du renne. Ah non, aujourd’hui, c’est le jour du poisson. Je vais harponner un saumon dans la rivière… Pas même besoin de faire la queue à la caisse. Les ressources de Mère Nature étaient inépuisables. Quel bonheur ce devait être, les soirs d’été, de se réunir en famille ou entre amis sur la terrasse autour du feu de bois pour déguster de bonnes grillades de renne avec des cèpes ou des girolles. Ca au moins, c’était la vraie gastronomie du Sud Ouest !

Ceci dit, le musée national de la préhistoire actuellement installé dans ledit abri sous roche est remarquable à plus d’un titre. On peut y voir sur 2 étages une impressionnante collection de pierres taillées et d’objets divers que seuls les spécialistes pointus sauront apprécier à sa juste valeur. Fort heureusement, il y a aussi des choses plus accessibles, pour les nuls (dont je fais partie). De remarquables reconstitutions en dermoplastie de l’homme de Neandertal et de l’homme de Cro-Magnon. Plus vrais que nature ! Il y a aussi une reconstitution d’un énorme mégaceros (l’ancêtre du cerf) et le moulage d’un rhinocéros laineux. Il y a surtout un grand nombre d’écrans vidéo qui passent de fort intéressants courts-métrages explicatifs. On y apprend comment on taillait le silex, comment on fixait la pointe à une sagaie, comment fonctionne un propulseur, comment on faisait du feu, comment on tannait les peaux de rennes, comment on cousait avec des poinçons et des aiguilles à chas, comment on faisait bouillir de l'eau avec des pierres brulantes, bref des tas de choses passionnantes qui font qu’on est moins bête en sortant du musée qu’en y entrant...

et qu'on ne racontera plus des âneries sur la préhistoire !

Homo sapiens neandertalensis (race disparue)

 

Homo sapiens sapiens (seule race encore existante)

 Megaceros, espèce disparue (envergure des bois : 3 mètres !)

 

 

 

Publié dans Préhistoire

Commenter cet article

Anonyme 09/12/2009 16:08


C'est mon professeur qui a sur la photo du haut en ombrage derrière le bonhomme laite ....


Le bloggeur de service 30/09/2007 14:22

Après le Périgord, les meschanz Angloys envahissent maintenant le Berry. Il va falloir recruter une nouvelle Jeanne d'Arc pour les bouter hors de France ;-)))))

meliant 28/09/2007 22:38

En tant que perigourdine recemment retournée au pays apres 15 ans de vie parisienne aigue, je dois dire que j'apprecie particulieremnt vos articles sur ma bien belle region!!! je viens moi même de réaliser qu'il va falloir que je ressorte mes vieux cours d'anglais si je veux etre integrée à la population locale :-D Dans mon village, même les commercants sont anglais :-D

Victor 27/09/2007 17:20

Bonjour
Pendant que certains se penchent sur le passé avec une curiosité jubilatoire, d'autres imaginent des scénarii en forme de pirouette à l'Histoire ! La preuve, ce livre qui vient de sortir : "Homo disparitus" d'Alex Weisman qui, partant de l'hypothèse que l'homme a disparu de la surface de la terre, mène une enquête scientifique rigoureuse.Rien que l'idée, cela me donne envie de le lire !
Victor qui, à l'abri de la pluie, va préparer le feu pour la soupe du soir !

Ellie 26/09/2007 21:22

Eh voilà, dès que la chasse est ouverte, faut qu'on assiste à ce genre de scènes ^^