Cet obscur objet du désir

Publié le par TSF36

"et ne nos inducas in tentationem"

Faut-il ou ne faut-il pas céder à la tentation ? Est-ce moralement acceptable d'acquérir un Iphone alors que tant de pauvres berrichons meurent de faim ? Est-on plus heureux quand on possède un Iphone ? D'un point de vue philosophique, certainement pas. D'ailleurs on ne possède jamais rien ; ce sont les objets qui nous possèdent.  C'est  la société de consommation qui nous possède.
 N'est-ce pas aussi renier Bill Gates et vendre un morceau de son âme à Steve Jobs ? La pomme d'Apple mérite-t-elle de fermer même partiellement la fenêtre à Windows ? Vastes interrogations dont les réponses semblent s'éloigner à mesure qu'on se les pose.


Alors, pour éloigner la tentation, passons en mode dénigrement :

[D'abord, il n'est pas si bien que ça, le Iphone 3GS. Il paraît que son autonomie n'est pas formidable si on veut utiliser toutes ses possibilités. Son appareil photo de 3 megapixels est très en dessous de ceux de la concurrence et il n'a même pas de flash. De plus, il ne fait même pas TSF comme la plupart des appareils des autres marques. Son baladeur Ipod intégré ne reconnaît pas les fichiers .wma qu'on est obligé de convertir dans un format exotique si on veut les y transférer. De plus, il est en rupture de stock presque partout, vu le nombre de gogos qui se sont déjà rués dessus.
Et, cerise sur le gâteau, son écran (à tube cathodique, je présume) implose de temps en temps, faisant de nombreuses victimes !
Bref, c'est une daube infâme, ce machin.]

Fin de mode dénigrement. Voilà qui devrait éloigner la tentation ... pendant un certain temps, du moins.

Et pourtant, que c'est beau, un Iphone au soleil couchant !

Commenter cet article