Retour du Far West

Publié le par TSF36

S’il est des régions mystérieuses dans l’Indre, département pourtant déjà fort mystérieux, c’est bien vers l'Ouest qu'il faut aller les chercher. Il est vrai qu'il faut avoir l'esprit aventureux pour emprunter de vagues routes départementales non sécurisées, sans l'ombre rassurante d'un radar, ni même d'un képi sympathique,  et s'aventurer plus loin encore que le Blanc, ultime frontière du monde civilisé avant de pénétrer dans cette "Terra incognita", cette région lointaine où la Creuse et l’Anglin se frayent un chemin entre de vertigineuses falaises calcaires évoquant davantage les gorges du Tarn que les paisibles paysages bucoliques du Berry . La végétation y est aussi différente, avec ses bosquets de buis et de genévriers s’agrippant aux plateaux calcicoles qui sont, au printemps, le paradis des orchidées sauvages. Fontgombault, Preuilly-la-Ville, Lurais, Mérigny : autant de noms exotiques dont le berrichon urbain n’a jamais entendu parler. Chaque lieu semble avoir son lot de légendes, tel le Roc de la Dube où les les lavandières (les fées) venaient converser avec le diable...

Et pourtant, quelle merveilleuse région, avec ses ravins ombreux, ses rochers d'une blancheur immaculée, ses cours d’eau transparents, glougloutants et truiteux, schubertiens en quelque sorte ... avec ses chemins creux bordés de murets moussus, où jamais le soleil ne pénètre même au plus fort de midi …

Publié dans Berrichonnitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article