24 février : Saint Modeste

Publié le par TSF36

Je suis franchement déçu par mes lecteurs. Aujourd’hui, c’est la Saint Modeste et personne, je dis bien personne, n’a eu l’idée de souhaiter une bonne fête à ce Modeste Blogounet.

C’eût pourtant été une occasion inespérée de pouvoir souhaiter la fête à un Modeste, depuis que ce prénom est tombé en désuétude, ainsi d'ailleurs que celui de Modestine. Et d’ailleurs, l’usage de souhaiter les fêtes du calendrier est aussi tombé en désuétude.

On chercherait en vain parmi les gens connus, que ce soient les politiques ou les gens du chaud-bise, bref les gens qui passent à la télé,  quelqu’un qui portât ce prénom. Peut-être la modestie est-elle passée de mode…

Néanmoins, en ce 24 février, j’aimerais rendre un petit hommage à un grand compositeur russe nommé Modeste Moussorgski (1839 – 1881).

Son plus grand tube, une nuit sur le Mont Chauve (orchestré par Nicolaï Rimski-Korsakov) a été mis en images en 1940 par les studios Walt Disney dans Fantasia, un extraordinaire film d’animation qui tranchait résolument avec les autres productions Disney. C’est une étonnante illustration d’une nuit de sabbat sur une montagne maléfique, avec sorcières, fantômes et Satan himself. Heureusement, pour rétablir la morale de l’histoire, il y a un "happy end" (1) avec l’Ave Maria de Schubert. Le film de Disney peut ainsi échapper à la censure qui pesait alors sur le cinéma américain !

En 1940, on ne connaissait pas le numérique et pourtant voilà ce qu’on savait faire avec des crayons, de l’encre, des pinceaux, des ciseaux, de la colle, de la patience et surtout … un immense  talent. De quoi nous inspirer un peu de modestie.

 

(1) Ce "happy end" est d'ailleurs d'un faible intérêt cinématographique et peut être zappé sans regrets. On voit bien qu'il s'agit d'un rajout obligé pour satisfaire le "politiquement correct", un concept tombé en désuétude. Non ? Ah bon ...

Publié dans Musique

Commenter cet article

Duszka 24/02/2012 16:37

MERCI !