Pour en finir avec les mugs

Publié le par TSF36

Q'y a-t-il de plus laid qu'un mug ? Deux mugs, me direz-vous ...
Certes, mais il y aurait beaucoup à dire sur cette inutile invention anglo-saxonne qui n'a jamais eu de nom dans notre belle langue française et qui restera à jamais un anglicisme au sexe indéterminé. Est-ce un mug ou une mug ? Peu importe d'ailleurs. En France, pays du raffinement et du bon goût, on boit le café dans une tasse ou dans un mazagran (qui permet en outre se se réchauffer les mains)

Quant au mug, il s'agit d'une sorte de grande tasse cylindrique destinée à boire une boisson chaude (café insipide ou thé au lait !) et munie d'une anse afin de ne pas se brûler. Un compromis idiot entre la tasse à café et la chope à bière, dont l'humanité aurait pu aisément se passer.
Il existe des mugs avec l'anse à droite pour les droitiers et des mugs avec l'anse à gauche pour les gauchers. Il existe aussi des mugs ambidextres (compatibles droite/gauche) qui sont toutefois d'un prix nettement plus élevé...

Mug Edison pour gaucher

Plus sérieusement, en topologie, un mug (de même qu'une tasse avec anse) est identique à une chambre à air ou à un doughnut (beignet avec trou) et il suffit d'une déformation continue pour passer insensiblement de l'un à l'autre. Autrement dit, pour simplifier, c'est un volume torique, non-connexe.
La preuve sur l'article de Wikipedia consacré à la topologie :

 http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Mug_and_Torus_morph.gif

Etonnant, non ?


Quoi qu'il en soit, je considère pour ma part qu'un mug est juste bon à servir de pot à crayons et stylos, dans le cadre d'un usage bureautique. Surtout un mug pour gaucher, quand on est droitier...

Mug Edison recyclé à usage bureautique


Commenter cet article