Le chêne et les glands

Publié le par TSF36

Les végétaux ont sur les animaux un très net avantage pour les nuls en photographie.  En effet, on voit assez rarement un arbre traverser la route en courant ni prendre son envol quand il détecte une présence humaine. Les arbres sont en général peu farouches et se laissent facilement approcher, contrairement au butor étoilé et autres coléoptères qui prennent leurs jambes à leu cou dès qu'ils vous ont repéré avec leur oeil de lynx.

C'est ainsi qu'en ce beau mercredi d'été, revenant de chasse bredouille, je me suis rabattu sur le plus bel arbre du Berry, le célèbre et très médiatique chêne de l'étang de la Mer Rouge. Ce grand chêne à nul autre pareil, avec son tronc incliné à 45 degrés, se mire depuis des siècles dans les eaux bleues de la Mer Rouge. Ses profondes réflexions lacustres et métaphysiques ne semblent même pas dérangées par la présence envahissante des nombreux touristes qui, comme des glands, le photographient.

                                                             Photo Isidore Dugland      (reproduction interdite)

Publié dans Botanique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le bloggueur de service 15/10/2008 13:22

Il s'agit du chêne de l'Etang de la Mer Rouge, dans la Brenne. On ne peut pas le manquer. Vous pouvez emprunter la photo (en citant la source) si c'est pour une bonne cause !

krapo 15/10/2008 11:16

Bonjour,

une belle photo pour un très beau chêne. Je suis à la recherche des arbres remarquables de France, et cet arbre mérite d'être connu ! Auriez-vous des photos à me prêter ? ainsi qu'une localisation précise ?

cordialement

Michel Marc Beduchaud 24/06/2008 00:44

avec la permission du maitre des lieux j'en ferait bien ma maxime .

le bloggueur de service 13/06/2008 08:24

"Travailler moins pour glander plus" !!!

Michel Marc Beduchaud 12/06/2008 23:05

Moi j'adore les chênes , je suis né dans un petit village de Bretagne qui se nomme Le Gâvre
et il subsiste toujours dans cette commune un privilège royal qui , comme beaucoup , ne fut pas aboli à la révolution .
" Le droit de glander "
Mais je n'en abuse pas trop .