Merveilleux nuages

Publié le par TSF36

                                                                          Eh! Qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
                                                                          J'aime les nuages ... les nuages qui passent ...
                                                                          Là-bas ... là-bas ...
                                                                          Les nuages ... les merveilleux nuages !

                                                                                                       BAUDELAIRE, "L'Etranger"

Avez-vous jamais pris le temps d'admirer les nuages, ces oeuvres d'art  éphémèmes de Dame Nature, nées des lois de la physique et du hasard ? Admirer les nuages, ce n'est pas ne rien faire; c'est au contraire réaliser une des choses les plus extraordinaires du monde.
L'Univers a mis 15 milliards d'années depuis le big bang pour arriver à cela ...
Il a d'abord fallu que les quarks et les électrons du "chaos" originel s'assemblent pour former des atomes. Il a fallu ensuite que ces atomes forment des étoiles, que ces étoiles s'entourent de planètes, que sur une petite planète bleue sans prétention se produisent des conditions très improbables qui ont miraculeusement permis l'émergence de la vie sous forme de bactéries et d'algues unicellulaires. Il a fallu ensuite que la vie évolue vers des formes de plus en plus complexes, qu'elle quitte le milieu aquatique et se développe sur la terre ferme. Il a fallu aussi que le règne des dinosaures s'éteigne, probablement suite à une catastrophe céleste, à laquelle les petits mammifères ont survécu. Et c'est de ces petits mammifères que nous sommes finalement issus, nous autres homo sapiens sapiens, seule espèce animale capable de regarder passer les nuages et de s'en émerveiller...


 
Bien sûr, il y a des moments où l'on se dit (souvent à juste titre) que la vie humaine est dérisoire et que tout est absurde en ce bas monde. Et il y a aussi des moments privilégiés où l'on a la certitude que la Nature avait depuis le départ une intention : celle de créer un être capable de l'admirer...

Publié dans Philosophie

Commenter cet article

Marie 19/07/2008 16:36

Transmettre nos rêves aux anges...

Georges Pitropakis 18/07/2008 12:23

Je fus un contemplatif des buages moi aussi. Un jour je me suis laissé pousser des ailes pour les voir de plus près.

Je me suis pris d'affection pour l'un d'eux, petit, esseulé, nauffragé dans un océan de bleu. Il avait sans doute perdu les siens. Il a fini par s'évanouir sans laisser de trace par cette belle soirée d'été.

Où vont les nuages qui passent ?

Marie 09/07/2008 00:37

Ahhhh... les merveilleux nuages ! En éternelle admiration devant eux... Merci pour ce poème qui représente beaucoup pour moi !!!

Voilà un blog très riche avec de bien belles choses à découvrir !
Merci beaucoup... Je reviendrais !

Victor 11/06/2008 20:17

Bonsoir
Avoir la tête dans les nuages, écouter Django! Et ne pas trop prêter attention à ceux qui s'amoncellent...
Victor