Prisonnier de l'hiver !

Publié le par TSF36

Ce matin, pour la première fois, il a gelé. La sonde thermique, située à un poste avancé dans le jardin, en a envoyé confirmation par TSF à la station réceptrice située sur ma table nocturne. J’ai reçu le message en pleine figure alors que j’étais encore en polarisation horizontale et j’ai compris que cette fois on ne pourrait plus échapper à l’hiver qui allait une fois de plus nous retenir captifs pendant de longs mois ...

Mais il fallait bien passer en polarisation verticale afin de ne rien perdre du maigre soleil que Novembre nous dispense avec parcimonie. J’ai ouvert les volets sur un spectacle de désolation. La pelouse était blanche et les bégonias, hier encore superbes, étaient brûlés par la froidure. Le tilleul aussi avait gelé et rien désormais ne pourrait empêcher la chute rapide complète de ses feuilles.

Pendant que je contemplais ce triste spectacle, les mésanges ont commencé leur ballet aérien. Venues en petits groupes de leur logis situé on ne sait où dans les grands arbres qu’on voit au delà du mur, elles sont arrivées dans le jardin selon une trajectoire sinusoïdale qui leur est habituelle. Une prudente approche de reconnaissance, un court moment d’attente, l’air de rien, sur les branches maintenant sans feuilles du grenadier, puis la gourmandise étant plus forte que la crainte, c’est un rapide envol de quelques mètres et un atterrissage de précision sur le rebord de la mangeoire pleine de délicieuses graines de tournesol. S’emparant promptement d’une graine choisie selon des critères sans doute pertinents, elles repartent aussitôt se percher sur leur branche afin de décortiquer à coups de bec experts la friandise bien serrée entre leur pattes. Cent fois, mille fois par jour elles recommencent le même manège. C’est un spectacle fascinant d’observer ces charmantes créatures prisonnières d’aucune cage.

En observant ces oiseaux si libres, si agiles à se mouvoir dans les trois dimensions de l’espace, j’ai même l’impression que c’est moi, l'observateur,  qui suis en cage !

Mésange bleue berrichone

Publié dans normalitude

Commenter cet article