12/12/12 Eloge en vers d'un non-évènement

Publié le par TSF36

Ce matin, un chroniqueur de France Inter a eu l’idée originale de faire sa revue de presse en alexandrins, qui comme chacun sait sont des vers de 12 pieds, ce qui convenait parfaitement au choix dans la date. Bonne initiative, certes, mais hélas on n’eut droit qu’à de faux alexandrins de longueur aléatoire et affublés de rimes pas très riches (ex : Figaro, rigolo !). Je ne lui jetterai pas la pierre, d’autant plus que ça me fournit l’occasion de rappeler la règle de l’alexandrin : un hémistiche de 6 syllabes, une césure, un deuxième hémistiche de 6 syllabes. Sans cette pause médiane, qui doit tomber à un endroit logique, on perd le rythme caractéristique de l’alexandrin.

 

Voici un vague sonnet de circonstance, dont l’inspiration est nulle et le fond totalement indigent, je le reconnais, mais qui a pour seul mérite de respecter l’alexandrin et d’avoir des rimes riches afin de cacher la pauvreté consternante du discours ! Commentaires éventuels en alexandrins seulement, SVP …

 

            Eloge du 12

 

En ce douzième jour de ce douzième mois

De cette belle année que fut deux mille douze,

Cet exquis palindrome inspire grand émoi

De Sète à Issoudun, de Troyes jusqu’à La Douze …

 

Mais comment célébrer, O Muse dis-le moi,

Ce mémorable jour ? Kir au sirop d’arbouse ?

Ratafia de Bourgogne ou rosé vendômois ?

Pinot gris de Reuilly, sangria andalouse ?

 

Ah si le thermomètre n’affichait moins douze,

S'empifrer de caviar d’Iran, sur la pelouse !

(Le caviar, c’est des œufs qu’on ne vend pas par douze)

 

Mais j’avais oublié de boutonner ma blouse

Et victime d’un coup de froid, d’un coup de blues

Me voici alité, tremblant sous mes ventouses.

 

Alex Sandrin

 

tout-le-village-se-mobilise-pour-l-occasion_997492_460x306.jpg

 

images.jpeg

une-femme-celebre-le-12-12-2012-a-12h12-au-village-de-la-d.jpeg

Publié dans Poésie

Commenter cet article

victor 13/12/2012 22:15


Aujourd'hui sur le blog, Isidore j'ai lu


Sur la seule radio sans mauvaise nouvelle,


Comme d'habitude, des mots qui m'ont plu,


Commentaires en vers, et Madame Sittelle.


Victor 


 


 


 


 


 

TSF36 13/12/2012 23:36



Bravo, Victor ! Les rimes sont bonnes (et croisées en plus !)


Hélas le vers 3 n'a que 9 pieds 


suggestion:


Comme à l'accoutumée / des mots qui m'ont bien plu


       6                   césure                 6


Et voila un quatrain irréprochable  



Sittelle 12/12/2012 18:11


 j'ai mal recopié mon brouillon gribouillé, hippss!


http://www.deezer.com/fr/track/6610596 : à la tienne Isidore !

Sittelle 12/12/2012 15:10


 O Isidorius poëte en Berryland'ouze


Isolé, replié car sans donner de news


A tes amis blogueurs et amateurs de blues


Ta voix a failli... et muet es devenu ?


Remèdes devras prendre dans ta grande pochouze


Des piquouses que non, tu aurais trop le blues !


Râlant et grommelant dans ta longue barbouze


Tu devras supplier ta grande et belle épouse


Ou l'une de tes douze


De te chanter des mélopées en gagaouze


Par grosses, de douze fois douze, et en anachrouse.


 


PS Pardon pour tout... élimination de certaines rimes en Ouze 


pour la rime orpheline en U je peux rajouter Poil au pif ?

TSF36 12/12/2012 17:29



Bravo Sittelle! les rimes sont très riches. Par contre, au niveau des pieds, c'est un peu boîteux, trébuchant et chancelant !


Il ne faut jamais boire avant de versifier