A la recherche du Saint Graal ...

Publié le par TSF36

Dire que Rosnay est au situé au fin fond de la région la plus reculée de la France profonde est un doux euphémisme… On y compte, en effet, pour tous commerces qu’une boulangerie et un café-restaurant, et encore ce n’est que grâce au centre de transmissions de la marine nationale, dont on aperçoit les jolies antennes discrètement plantées sur cette commune, que lesdits commerces parviennent encore à survivre. Il y a aussi une église, mais ce genre de commerce, jadis lucratif, ne fait plus recette nulle part depuis belle lurette !

Il y a néanmoins, tous les ans pour le jour de Toussaint, un sympathique vide-greniers qui attire un nombre non négligeable d’exposants, et de chineurs (trop à mon goût d’ailleurs !). Comme il n’y a pas d’autre manifestation de ce genre à des lieues à la ronde ce jour là, aucun vieux renard (moi compris) ne manque à l’appel irrésistible de Rosnay, au cœur du Pays des Mille Etangs.

Mais comme partout ailleurs, pas l’ombre du simulacre de ce qui eût, même vaguement, ressemblé à un poste de TSF digne d’intérêt. Il y avait certes quelques vagues postes rectangulaires horizontaux sans oreilles des années 50 ressemblant à s’y méprendre à des postes à oreilles dont on eût coupé les oreilles ! Le genre d’objet qu’on trouvait il y a seulement quelques années pour 50 francs, mais maintenant affichés à 50 € selon la cotation officielle des vendeurs éclairés ! Bref, la misère pour le sans-filiste berrichon qui revint une fois de plus la mine piteuse et l’oreille basse mais en se promettant toutefois de revenir l’an prochain. La chine est une drogue dure dont il est impossible de se désaccoutumer. Même quand on revient bredouille, l’espoir demeure et on croit toujours que la découverte du Saint Graal est peut-être pour demain…

JL Chercheur berrichon

Rosnay : nul mais sympa !

 

Publié dans normalitude

Commenter cet article

TSF36 03/11/2005 20:02

Eh ben, y'a de la propagation en ce moment... Mon blog est même reçu en Bretagne ! Salut Jean-Luc.

Jean Luc Fournier 03/11/2005 18:52

La morale de l'histoire est sans doute : "on peut pas faire bonne pêche à chaque fois..."
Rassure toi, Jean luc : en Bretagne profonde, c'est encore pire. Alors, sur la côte ! ...
Ne baissons pas les bras : on y arrivera ...

Jean Luc