Eloge de Notre Dame de France

Publié le par TSF36

Lors de mon dernier passage au Puy-en-Velay, le 5 septembre 2012, la statue monumentale de la Vierge, prisonnière d’échafaudages, offrait un spectacle affligeant au visiteur.  On eût dit une œuvre d’ « art contemporain » perchée sur le rocher basaltique.

Mais c’était un mal nécessaire car la statue avait grand besoin d’une restauration. Maintenant on peut l’admirer dans toute sa gloire retrouvée.

Quand on a gravi courageusement le sentier escarpé qui monte au sommet du rocher, on bénéficie d’une vue sublime sur la ville aux toits roses, sur la cathédrale, sur les monts environnants. Et on peut même, par un étroit escalier en colimaçon terminé par une étroite échelle monter à l’intérieur de la statue jusqu’au sommet de sa tête. Plusieurs hublots à l’intérieur permettent de jeter un œil au panorama.

Car, voyez-vous, la statue est creuse, constituée de plaques de fonte assemblées par de gros boulons. Et d’où provient la fonte des susdites plaques ? Je vous le donne en mille : des canons piqués aux Russes lors du siège de Sebastopol en 1856 ! Merveilleuse reconversion d’armes de guerre en œuvre d’art …

Les américains ont leur statue de la liberté. Grand bien leur fasse ! Nous, on a Notre Dame de France et c’est bien cette dernière que je préfère. Qu’elle continue à rayonner, avec sa couronne d’étoiles, sur notre beau pays !

Car la France n'a pas dit son dernier mot ...

 

 

la statue en 2012 : triste spectacle !

la statue en 2012 : triste spectacle !

Eloge de Notre Dame de France
Eloge de Notre Dame de France
Eloge de Notre Dame de France
Eloge de Notre Dame de France

Publié dans Pays lointains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article