Eloge de Charolles sans boeuf

Publié le par TSF36

Quand on fait un long trajet pour se rendre ou pour revenir des confins de l’Hexagone, il est fortement recommandé de faire quelques étapes, pour raison de sécurité d’abord, mais aussi parce que l’aller et le retour font partie intégrante du voyage et qu’une halte improvisée dans un lieu non planifié peut parfois réserver de bonnes surprises. Ainsi, le hasard seul fut responsable de cette halte à Charolles, petite ville a priori peu inspirante, avec sa forte connotation bovine, pour un quasi végétarien.

Or, il s’avéra que cette petite ville était charmante avec les ruines du vieux château, sa jolie église du XIX ème, ses cours d’eau, ses ponts, ses passerelles fleuries et ses vieilles maisons qui lui valent le surnom de « Venise du Charolais ». Décidément, après la Venise de Savoie, je n’échappais pas à l’ambiance vénitienne.

Eugène Lemaigre a même été ravi de trouver à la carte du restaurant « Le Charolles », autre chose que du bœuf, c’est à dire un excellent millefeuilles de légumes ainsi qu’un crumble aux fruits de saison avec sorbet abricot. Une collation légère mais un pur délice avant de reprendre sereinement la route sous le soleil torride de juin.

Eh oui, Charolles sans bœuf, c’était possible !

 

Eloge de Charolles sans boeuf
Eloge de Charolles sans boeuf
Eloge de Charolles sans boeuf
Eloge de Charolles sans boeuf

Publié dans Pays lointains, Gastronomie

Commenter cet article