Eloge des champs de colza

Publié le par TSF36

Non, la Champagne berrichonne n’est pas une morne plaine quand elle met son manteau de colza ondulant au vent léger du printemps, avec de jolis cumulus dans le ciel pâle.

Encore un spectacle éphémère à contempler. Et un puissant parfum qui enivre ...

Hips !

Cliquez sur les photos et approchez le nez pour sentir les colzas ...
Cliquez sur les photos et approchez le nez pour sentir les colzas ...
Cliquez sur les photos et approchez le nez pour sentir les colzas ...
Cliquez sur les photos et approchez le nez pour sentir les colzas ...

Cliquez sur les photos et approchez le nez pour sentir les colzas ...

Publié dans Berrichonnitude, Botanique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudine 06/05/2017 17:18

Merci !
Est ce le même type de matériel que chez moi à Pontoise ?
http://j28ro.blogspot.fr/2014/04/le-centre-demission-radioelectrique-de.html
Il y a quelques temps... Mais les vieux pylônes de mon enfance sont toujours dressés !

Claudine 29/04/2017 20:36

Et même le parfum nous arrive ce soir, comme celui de la glycine il y a quelques jours quelle radio extra-ordinaire !
Les abeilles berrichonnes vont faire un grand miel . Ici en Vexin et Mantois c'est la petite soeur du colza qui est récoltée désormais, la moutarde du Vexin commence une belle réputation.
http://www.lesmoutardesduvexin.fr
Est ce que c'est la photo de l'émetteur de Radio France ?

Daniel 06/05/2017 17:01

C'est une des antennes ondes courtes de Radio France International à Issoudun (très précisément à Saint-Aoustrille)