Eloge (modéré) de Napoléon

Publié le par TSF36

Difficile d’échapper à la crise de napoléonite aigüe qui frappe actuellement Châteauroux.

La nouvelle place Napoléon vient d’être inaugurée en grandes pompes samedi dernier, la statue équestre de Napoléon et de son cheval Vizir vient d’être dévoilée, le passage Joséphine de Beauharnais vient d’être ouvert. Napoléon en personne et toute son armée s'étaient même déplacés. Dans toutes les vitrines, on voit des portraits de Napoléon et des décors impériaux. Aux Cordeliers, il y a une exposition de Lego sur le thème du Premier Empire (mais en mieux). Et la municipalité nous offre un Noël impérial !

Tout ce marketing bonapartiste est bien singulier, me direz-vous,  dans une ville où Napoléon n’a jamais mis les pieds, même si son copain Bertrand était de Châteauroux. Si le critère retenu pour donner un nom à la nouvelle place était « un homme n’ayant jamais mis les pieds à Châteauroux », le choix était pourtant vaste …On aurait pu l’appeler Place Martin Luther King, ou Place Gandhi, ou Place Georges Brassens, par exemple. Mais hélas, on a choisi Napoléon, empereur autoproclamé et mégalomane certifié, tyran notoire et grand fauteur de guerres ayant fait des milliers de morts en Europe.

La statue équestre précitée, simple silhouette découpée dans une plaque d’acier,  a coûté la bagatelle de 60000 roupies berrichonnes ! Mais bon, c’est une œuvre d’art, et il paraît que les colonnes de la place de la République ont coûté beaucoup plus cher à l’époque. Le cheval Vizir est assez bien réussi, mais l’Empereur est découpé dans du vide au milieu de cette place désespérément vide encore dépourvue de commerces.

Enfin, ne faisons pas la fine bouche. Si cette Napo-mania, cette nostalgie du bon vieux temps de l’Empire parvient à redynamiser le centre ville, a vaincre la désertification castelroussine, c’est promis, je ne dirai plus de mal de Napoléon.

Et puis d’ailleurs :

 

Il est toujours joli, le temps passé,

Une fois qu’ils ont cassé leur pipe,

On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés

Les morts sont tous des braves types

 

(Le temps passé - Georges Brassens)

Eloge (modéré) de Napoléon
Eloge (modéré) de Napoléon
Eloge (modéré) de Napoléon
Eloge (modéré) de Napoléon
Eloge (modéré) de Napoléon

Publié dans Berrichonnitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudine 12/12/2016 14:21

Vous avez échappé dans le même genre au p'tit Nicolas S. c'est dejà bien !
Pour la moitié des 60000 roupies je veux bien faire un petit croquis au trait et l'envoyer se faire découper au laser à la tôlerie voisine...
Les restaurateurs castelroussins peuvent s'inspirer de Rueil Mailmaison qui avait fait déguster le menu impérial suivant près de la Malmaison :
Culotte de boeuf à la Napoléonne. Mauviette en croustade. Purée de racines. Aubergines Massena. Poulet Marengo. Riz àl'Impératrice. Qu'en pense Eugène Lemaigre ?

TSF36 12/12/2016 17:03

Ici, la foule assistant à l'inauguration a quand même eu droit à un verre de vin chaud et un morceau de brioche. Sympa, mais Eugène Lemaigre est un peu resté sur sa faim :-)