Ondes courtes : première incursion

Publié le par TSF36

Le Père Noël (ou le facteur) est passé et vous avez reçu votre beau récepteur. Pas nécessairement un des deux modèles que j’ai signalés, mais du moins un modèle équivalent. J’ai simplement donné les exemples du Degen et du Tecsun parce que je les avais sous la main. Il y en a d’autres tout aussi bons.

Une fois déballé, la tentation est grande, aussitôt les piles mises en place, de tourner le gros bouton des stations, ou alors de pianoter au hasard sur les petites touches en espérant entendre quelque chose. Hélas, ce premier essai est souvent synonyme de déception.

Commençons donc par le commencement !

Prenez d’abord le temps de lire la notice !  Avec un peu de chance, vous la trouverez dans le carton, avec une version française, ou tout au moins une version anglaise, en plus de la version chinoise. En général la traduction est un peu bizarre, mais reste compréhensible pour qui sait lire entre les lignes.

Si vous savez vous servir d’un ordinateur, un récepteur ondes courtes ne devrait pas poser de problème insurmontable, une fois que vous aurez compris à quoi servent les différents boutons.

Certes, c’est un peu plus compliqué qu’un transistor basique, mais tout le monde peut rapidement apprendre à s’en servir (sauf les manchots, ça va de soi)

Maintenant, il est une première chose à savoir : les stations de radiodiffusion mondiale sont confinées dans des « bandes » entre lesquelles il y de vastes étendues désertes ou peuplées de signaux bizarres qui peuvent rebuter le débutant. Parmi ces bandes de radiodiffusion, il en est quelques unes où vous n’entendrez jamais rien, d’autres qui sont actives seulement la nuit, d’autres qui sont actives seulement le jour, et encore d’autres où on entend toujours quelque chose. Cela varie aussi selon les saisons et selon l’activité solaire. Mais, pour simplifier à l’extrême, les bandes les plus utilisées, celles où l’on entend le plus de choses à cette période hivernale sont les suivantes :

Bande des 49 mètres : de 5900 à 6200 kHz (nocturne)

Bande des 41 mètres : de 7300 à 7600 kHz (nocturne)

Bande des 31 mètres : de 9400 à 9900 kHz (diurne et nocturne)

Bande des 25 mètres : de 11600 à 12200 kHz (diurne et nocturne)

Bande des 19 mètres : de 15100 à 15800 kHz (diurne)

Bande des 16 mètres : de 17480 à 17900 kHz (diurne)

Ce sont les bandes classiques, celles qui sont utilisées depuis la nuit des temps et qu’on trouve, compressées et inutilisables,  sur les cadrans des vieux postes de TSF. Jadis, on utilisait les longueurs d'ondes en mètres, et les noms de ces bandes sont restés comme vestige du passé. Pour convertir une fréquence en mètres, si celà vous amuse, divisez 300000 (vitesse de la lumière)  par la fréquence en kHz. Ainsi, une fréquence de 5995 kHz (celle de Radio Mali) correspond à une longueur d'onde de 50,04 mètres, ce qui nous fait une belle jambe !

Les bandes O.C classiques

Les bandes O.C classiques

Il y a d’autres bandes certes, certes, qui ne manquent pas d'intérêt, mais commencez d'abord par celles-ci. C’est déjà un vaste programme...

Une chose à savoir aussi : les fréquences attribuées aux stations sont toujours exprimées en kilohertz . Souvent cette unité est omise ; on lira Radio Australia 12065 (sous entendu kHz) Les fréquences sont toujours terminées par un 0 ou un 5, étant donné que les canaux sont espacés de 5 kHz. Si vous tapez 9762, vous serez à côté de la plaque !

Bon, on y voit déjà un peu plus clair. Maintenant, afin de ne pas parcourir ces bandes au hasard, rendez vous sur le site de J.M. Aubier où vous pourrez télécharger et imprimer la liste qui donne les horaires et les fréquences des stations en langue française . Vous avez, en effet, pu remarquer, si vous avez fait un premier « tour de cadran », que la langue française n’est pas vraiment majoritaire sur ces fréquences. D’où l’intérêt de télécharger et d’imprimer cette liste, qui est actualisée deux fois par an (car les fréquences changent en été et en hiver)

http://jm.aubier.pagesperso-orange.fr

Vous remarquerez aussi que les horaires sont toujours indiqués en temps universel UTC. C’est fort heureux, car autrement, il serait bien difficile de s’y retrouver. En hiver, le temps universel c’est l’heure française – 1 heure et en été -2 h.

Votre récepteur a en principe une horloge. Mettez là impérativement à l’heure universelle. Ou bien ayez toujours à portée de main une horloge réglée en UTC.

L'heure c'est l'heure !

L'heure c'est l'heure !

Un autre site, incontournable, qui simplifie considérablement la vie des écouteurs est celui-ci :

http://www.short-wave.info

Non seulement, on y trouve tous les horaires, toutes les fréquences de toutes les stations dans toutes les langues, mais en plus on peut voir où se trouvent ces stations sur une carte qui indique aussi en temps réel les endroits du monde où il fait jour et où il fait nuit. Quand on vous dit que l’internet et les ondes courtes font désormais très bon ménage !

Voilà, maintenant yapuka parcourir la liste et taper la fréquence de la station qui diffuse à l’heure indiquée. Il y a souvent plusieurs fréquences pour une même station. C’est normal. Si l’une ne marche pas, essayez-en une autre. Et si ça ne marche toujours pas, souvenez-vous que sur les ondes courtes, on n’est jamais sûr de rien. Les ondes n’en font qu’à leur tête et c’est çà qui fait leur charme…

(à suivre)

Publié dans A l'écoute des ondes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Victor 15/01/2016 18:23

Bonsoir,
Je dispose du Grundig "yacht boy 10" de la taille d'une demie boîte à sucre mais qui comporte tout de même 9 bandes : 13 m à 75 m ! Muni des premières pages du carnet de route décrit ci-dessus, je vais me les faire courtes ce soir ... Tenter l'aventure au gré des ondes, la grande antenne bien déployée.
Bonne soirée
Victor Océ

TSF36 15/01/2016 21:42

Bonsoir Victor,
Ce petit poste a déjà le mérite d'avoir des bandes étalées, mais hélas, sans affichage numérique, il est très difficile de s'y retrouver. Pour quelques roupies de plus, on a un affichage numérique ... Mais, tu arriveras quand même à attraper Radio Chine Internationale et KBS (Corée du Sud) le soir dans les 75 mètre. Bonne écoute !