Mise en train à la basquaise

Publié le par TSF36

Comment se mettre en train tout en prenant de la hauteur ? Quand on est au Pays Basque, c’est assez simple : il suffit de se rendre au col de Saint-Ignace. C’est là que se trouve la gare de départ du célèbre train à crémaillère qui mène au sommet de La Rhune (Larrun en Basque). Certes, il va falloir galérer un peu pour trouver une place de parking, car comme pour tous les lieux touristiques, c’est littéralement envahi par les touristes, même un matin septembre. Il va falloir aussi faire une heure de queue pour acheter un billet au guichet. Le voyage n’est pas donné : 18 roupies basquaises l’aller et retour ! Par contre si vous êtes un chien, vous ne payez que 6 euros, que vous soyez un Saint Bernard ou un Yorkshire. Car ici, on n’est pas raciste.

Ce vénérable train à crémaillère datant des années 1920 n’est pas d’un grand confort avec ses banquettes en bois sur lesquelles 5 personnes sont serrées comme des harengs, mais la vue est impressionnante pendant la montée qui s’effectue à la vitesse de croisière de 9 km/h. On découvre toute la côte basque avec la curieuse illusion d’optique d’un horizon marin incliné à 20 degrés. A mi-chemin, il y a un dédoublement de la voie permettant au train montant de croiser le train descendant. Génial, il fallait y penser !

On atteint finalement le sommet sans encombre. C’est le terminus, on n’ira pas plus loin. Evidemment, du sommet de la Rhune, le panorama est sublime. D’un côté la chaîne des Pyrénées, de l’autre, toute la côte atlantique depuis les plages des landes jusqu’à la côte beaucoup plus tourmentée du côté espagnol. La ville la plus proche qu’on voit est Saint Jean de Luz dont on distingue bien les principaux monuments. On reconnaît aussi, plus loin, le phare de Biarritz.

La gare du petit train est bien en France, mais par contre les deux cafés restaurants souvenirs sont en Espagne, plus exactement dans la province de Navarre. La ligne de frontière est, en fait, assez floue, car l’herbe est aussi verte de part et d’autre et les pierres aussi pierreuses. On peut donc se restaurer à l’auberge espagnole Udako Etxea qui sert les mêmes spécialités basques que de l’autre côté. Normal, le Pays Basque est à cheval sur la frontière.

A propos de cheval, la Rhune est le domaine des Pottokak (pluriel basque de pottok) ces petits chevaux basques d’une race très ancienne élevés ici en liberté. Des animaux fort sympathiques qui affectionnent particulièrement les pique-niqueurs mais il faut, paraît-il, s’en méfier car ils sont quand même restés un peu sauvages !

On ne voit pas le temps passer quand on est sur le toit du monde basque, à respirer un air pur à 100 % et à admirer un paysage grandiose, à ajouter sa pierre sur les cairns, à prendre des photos inoubliables, mais il faut bien regagner la gare du petit train et redescendre dans les mêmes conditions d’inconfort pittoresque à la même vitesse vertigineuse de 9 km/h.

A la gare de Saint Ignace, il est maintenant 16 heures et la file d’attente s’est encore allongée. Les voitures, ayant saturé les parkings, s’alignent sur des kilomètres au bord de la route. 

Vraiment, ils sont fous, ces touristes !

Le petit train de la Rhune

Publié dans Pays lointains, Zoologie

Commenter cet article

DUSZKA 25/09/2015 09:18

Toute mon enfance est là. Si loin... Je crois que les voix des hommes des montagnes (Pays Basque, Corse en particulier) sont là car elles se lovent dans l'écho propre à ce type de paysage.

c Boulet 24/09/2015 11:53

Bonjour

je n' ai pas eu l' occasion de faire cette excursion à la Rhune , mais ça doit être super en effet . il y a eu un reportage à la TV voici qqs mois !

La Rhune , C'e st aussi le lieu d' implantation d' un pylône d' émetteur TV bien connu !

" A mi-chemin, il y a un dédoublement de la voie permettant au train montant de croiser le train descendant. Génial, il fallait y penser ! "

Ça c' est du classique en liaison ferroviaire !!! pareil, par exemple pour le funiculaire du Touvet qui gravit la dent de Crolles , pas loin de Grenoble dans l' Isère !!

http://www.funiculaire.fr/le-funiculaire-de-st-hilaire-du-touvet/

cordialement

Claude

"

c Boulet 24/09/2015 11:56

bon on ne peut pas passer de photo du croisement des deux engins à mi parcours , tant pis , elles sont sur le lien envoyé .